Religion : Les leaders de la J.E.A évaluent l’avenir de leur jeunesse

0
1670

Les surveillants du mouvement des jeunes chrétiens dénommé « La Jeunesse Évangélique Africaine » (JEA) des églises baptistes mid-missions de N’Djamena ont réfléchi sur la vie dudit mouvement le dimanche 11 août dernier à l’église baptiste numéro un de Moursal.

C’est en prélude de la rencontre interdenominationnelle qui aura lieu en septembre prochain à Doba chef lieu de la province de Logone Oriental que la surveillance de la jeunesse évangélique africaine des églises baptistes mid missions du district de N’Djamena a organisé cette rencontre dite élargie. Elle a regroupé tous les chefs et cheftaines des différentes troupes des églises ainsi que les surveillants.

Les leaders de la jeunesse évangélique africaine ont passé aux cribles les maux qui minent la bonne marche de la J .E. A au Tchad. Selon le surveillant Decko Justin, la J.E.A  est en marche et c’est pour une conformité dans la vie de ce mouvement qu’il est temps de suggérer des recommandations qui seront présentées à la rencontre de Doba.

La rencontre de Doba va regrouper les surveillants des églises baptistes du Tchad (ATEBAM), des églises évangéliques au Tchad (EET) et les églises des frères (EFLT). Cette rencontre interdénominationnelle va permettre aux participants de réfléchir sur l’avenir de la jeunesse évangélique africaine.

La JEA est confrontée en ces dernières décennies à une crise de leadership et des comportements peu orthodoxes qui freinent sa bonne marche. Les dénominations évoluent en disparate, ce qui ne permet pas une conformité et l’uniformité au sein du mouvement. Des églises baptistes, aux église fraternelles luthériennes en passant par les églises évangéliques au Tchad, les pratiques se différent. Pourtant, ils partagent les mêmes règles et principes en utilisant les mêmes ouvrages appelés « manuel des filles », « manuel du garçon », « manuel du chef »…Mais comment faire pour parvenir à une conformité au Tchad ? C’est ce qui sera au centre de la rencontre de Doba en septembre prochain.

La jeunesse évangélique africaine est un mouvement des jeunes chrétiens qui a pour but d’évangéliser et de gagner des âmes et les formés pour le service de Christ. Elle a été créée en 1953 à travers le monde sous plusieurs appellations en Amérique, Asie, Europe et en Afrique. Elle est arrivée au Tchad en 1970 et s’est très vite répandue dans le Sud avant d’arriver au Centre en 1990. Sa devise est « Brillons-Brillons-Bien ».

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici