Economie : UE, 913 milliards de FCFA en 36 ans au Tchad

0
208

La coopération Tchad-Union Européenne organise depuis ce matin 13 mars à l’hôtel Ledger Plazza de N’Djamena, la journée de revue de portefeuille des programmes et projets du Fonds Européen de Développement (FED).

Cette revue des programmes et projets intervient après 36 ans de coopération depuis le 6ème FED en 1984 jusqu’au 11ème en cours d’exécution avec une enveloppe de 913 milliards de FCFA. Grace à cette coopération, la communauté européenne continue d’injecter des financements dans les secteurs de développement économique et social au bénéfice de la population tchadienne et en particulier en faveur des couches les plus vulnérables au Tchad, souligne le ministre de l’économie et de la planification du développement, Issa Doubragne par ailleurs l’ordonnateur du FED.

Malgré que la systématisation de la revue conjointe de portefeuille a contribué à améliorer la performance dans la mise en œuvre et le suivi des projets et programmes, ces dernières années, les défis tels que les retards dans la mobilisation des fonds de contrepartie de l’Etat, la lourdeur dans le processus de passation des marchés, sa complexité autant que la fiscalisation desdits marchés, la faible capacité de portage des projets et programmes dans certaines unité de gestion de projets…

C’est pourquoi cette revue se focalisera sur la question de la visibilité des financements de l’Union Européenne, de rappeler les obligations de tous les acteurs concernés dans la mise en œuvre des programmes et projets sur l’appui financier du FED, de s’assurer de l’état d’avancement des programmes et projets en cours et fin. Les participants à cette revue vont également identifier et essayer de lever des contraintes diverses qui entravent la bonne exécution des projets et programmes du FED.

La présente revue va permettre aussi aux différents acteurs impliqués de tirer les leçons des constats et expériences afin de définir la meilleure voie en vue d’améliorer l’efficacité et l’impact de l’Union Européenne et de renforcer les capacités de l’ensemble des administrations impliquées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici