AJPDET fait sa rentrée sociale 2019

0
419

L’association des jeunes pour la paix, le développement et l’émergence du Tchad (AJPDET) a fait sa rentrée sociale ce 05 janvier 2019. L’annonce est faite ce matin au cours d’un point de presse tenu à la maison des médias du Tchad, au quartier Moursal dans le 6ème arrondissement de N’Djamena. C’est au président de l’association, Mahamat El-Mahadji Abderamane de présenter ses vœux de santé, de bonheur et de prospérité pour l’année 2019 à toutes les familles tchadiennes.
L’AJPDET est une jeune association de la société civile, qui a pour objectif de militer pour le développement de l’esprit, d’unité, de tolérance, de cohabitation pacifique, de l’ardeur au travail et le progrès. Cette association selon son président, Mahamat El-Mahadji Abderamane œuvre aussi pour le respect de la différence, de l’équité et de la cohésion. Elle exprime les vœux de vivre ensemble ainsi que de lutter pour l’enracinement durable de la démocratie et des institutions mises en place au Tchad.
A cette rentrée sociale, l’AJPDET salue les promesses du Chef de l’Etat de faire respecter les accords signés avec la société civile afin de juguler la crise sociale qui frappe de plein fouet le Tchad.
« La jeunesse tchadienne est fière de son président. L’AJPDET a accueilli avec beaucoup de satisfaction le vote par la représentation nationale de la loi de finance 2019 qui consacre une large part au recrutement des jeunes à la fonction publique, pour le compte de certains ministère clé », se réjouit le président de l’AJPDET.
Un autre point qui a attiré l’attention du président de l’AJPDET, Mahamat El-Mahadji Abderamane c’est la décision du Chef du l’Etat d’accorder 30% progressif vers 50% le taux des femmes dans les instances de prise de décision.
Soulignant la question sécuritaire, Mahamat El-Mahadji Abderamane exhorte les acteurs politiques à initier des actions salvatrices pour permettre au pays de retrouver ses lettres de noblesse avant de paraphraser le président de la République du Tchad en ce terme «Dans la 4ème République, les brebis galeuses, les prédateurs et autres fossoyeurs de la nation n’ont pas droit de citer…vous devez servir le Tchad et non vous servir du Tchad, à ceux qui vont se servir du Tchad, la loi va sévir dans toute sa rigueur, force et plénitude », lance-t-il.
Reconnaissant la contribution de la jeunesse tchadienne dans la consolidation de la paix, le président de l’AJPDET, lance à cet effet, un appel aux plus hautes autorités de la République de placer leur confiance aux jeunes tchadiens en les associant à toutes les instances de prise de décision. L’AJPDET s’engage à accompagner les politiques du gouvernement dans la consolidation de la paix, de la concorde, de l’unité nationale et du bien-être familial.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici