Yamalbaye Innocent publie « Les Larmes du Soleil de N’Djamena »

0
452

Yamalbaye Innocent a présenté son deuxième ouvrage littéraire intitulé « Les larmes de soleil de N’Djamena », hier 02 février 2018 à la maison de la culture Baba Moustapha de N’Djamena. C’est un roman de 115 pages subdivisé en 10 chapitres traitant les différentes thématiques de la société.

« Les Larmes du Soleil de N’Djamena » de Yamalbaye Innocent est un roman autobiographie qui  traite des thématiques telles que le sous-emploi, le chômage de masse, le travail rendu difficile. Pourquoi « Les Larmes du Soleil de N’Djamena » ? L’auteur justifie sa réponse à la fin tragique de son roman qui mettre exergue la vie difficile des principaux personnages du roman qui sont Goudra et Fadoul. Cet ouvrage est mêlé d’essai, de poésie, de récit et de figures autobiographiques qui développe l’utilité de vie en commun et ses différents aspects d’une manière simple et compréhensif pouvant atteindre un large public de toute classe sociale.

L’auteur décrit la vie passionnante et tragique de Goudra Ngakoutou personnage principal du roman. Goudra Ngakoutou, né et grandi dans une famille polygame de mère musulmane et de père chrétien. Orphelin de père dès bas âge et plus tard de mère. Goudra fut entré à l’école primaire et soutenu par un commerçant samaritain. Il parvint à obtenir son baccalauréat au bout de ses larmes sous la chaleur accablante de N’Djamena. Il fut admis à l’université Adam Barka d’Abéché mais très vite, il a abandonné suite au découragement social. Il revint s’aventurer à l’université de N’Djamena où les portes vont s’ouvrir pour Goudra. Il trouva une bourse d’études et s’en vole au Nigéria pour des études agronomiques. Après trois (3) ans, Goudra revient au bercail avec une licence en technique agricole. Le technicien supérieur agricole va passer tout son temps à chercher à s’intégrer dans la vie active mais la porte du bonheur ne s’ouvre pour lui. Finalement Goudra Ngakoutou sera intégré à titre posthume.

Qui est Yamalbaye Innocent ? Né a Sarh, Chef lieu de la province du Moyen-Chari, le 20 novembre 1985, Yamalbaye innocent alias King Farah est à sa deuxième publication : « L’épopée sara » et « Les Larmes du Soleil de N’Djemena ». L’écrivain est aussi artiste slameur. Nanti d’un diplôme de technicien d’agriculture obtenu à l’école des Techniques Agricoles (E.T.A) de Ba-illi au Tchad et d’un diplôme de Technicien Supérieur d’Agriculture à ACFA en Nigéria.
Le livre est édité aux éditions Toumaï et se vend à 5 000 FCFA.
KITA Ezéchiel/Ahmat Mahamat Ahmat

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici