Une Ong donne de l’eau potable à la population de Mangalmé

0
530

Du 24 au 26 avril dernier, l’Ong Oxfam Intermon a remis officiellement les clefs de trois mini-adductions d’eau à poste autonome à base des panneaux solaires dans le département de Malgalmé. La cérémonie d’inauguration a été présidée respectivement par les sous-préfets (d’Eref, Mangalmé rurale, et de Kouka) des circonscriptions dont relèvent les villages bénéficiaires à savoir Saraf-Ousba, Mouraye et Chédidé.

Trois châteaux sont implantés dans les cantons Moubi Zarga, Moubi Goz et Dadjo II, dans le département de Mangalmé, province du Guéra. Ces trois ouvrages d’un montant de 21 519 050 Fcfa chacun ont été réalisé sur fonds propre de cette Ong avec l’appui de ses partenaires : Union Européenne et Asradd. Dans le cadre de son projet « Résilience et adaptation aux vulnérabilités climatiques pour une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable au Tchad dans les provinces du Guéra, Ouaddaï et Wadi-Fira ». Oxfam abrège la souffrance de ces habitants qui, par le passé buvaient l’eau de mauvaise qualité, comme en témoigne le chef du village, Brahim Djibrine.  Selon lui, avant la réalisation de cet ouvrage, ses administrés et lui se disputaient l’eau des pluies ou s’abreuvaient de l’eau des puits traditionnels ouverts.

« Avant, nos enfants rentraient à la maison avant la fin de l’heure à cause de la soif, maintenant ils étanchent leur soif avec joie et finissent les heures des cours», s’est exclamée Hawa Issa, parente d’élève. Le château est implanté juste à 50 mètres de l’école.

« Vous avez une mini-adduction d’eau dans votre village grâce à vos partenaires privilégiés à savoir Oxfam et Asradd. Depuis 2010, l’Ong Oxfam continue d’œuvrer pour le bien-être de la communauté du département de Mangalmé en général. Avec ce mini-château, la communauté de Saraf-Ousba est épargnée des maladies hydriques », s’est réjoui le sous-préfet de Kouka, Idriss Yaya Brahim avant d’ajouter que les villages bénéficiaires de ces points d’eau ont changé de physionomie et de comportement et qu’ils aspirent à une bonne santé et au bien-être.

Dès son implantation, Oxfam a commencé à sensibiliser la population à l’hygiène, à l’assainissement et en réhabilitant des pompes à motricité humaine, à en construire des nouvelles et des puits ouverts. Rien que dans le département de Mangalmé, cette Ong humanitaire a pu construire 13 forages à motricité humaine, 3 mini-addictions d’eau, plus de 30 points d’eau réhabilités et 8 puits modernes construits. « Il est très bon que le village Saraf-Ousba ait ce château, car le village est devenu immense et cela va soulager la communauté en matière d’accès à l’eau potable », a renchéri Ali Aminami, représentant le délégué provincial du ministère de l’eau.

Ledit village compte 4567 habitants. Le représentant du chef de base Oxfam Mangalmé, Jacques Maboundou, a exhorté pour sa part, la population bénéficiaire de bien prendre soin de cet ouvrage.

Boudina David

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici