TIC : House of Africa éduque les jeunes à l’usage responsable des réseaux sociaux

0
139

L’association House Of Africa et l’agence nationale de sécurité informatique et de certificat électronique (ANSICE) en collaboration avec le ministère de la promotion des jeunes, des sports et de l’emploi sensibilisent les jeunes sur les défis de la cohabitation pacifique à travers les réseaux sociaux.

Placée sous le thème : « La jeunesse tchadienne et les réseaux sociaux : face aux défis de la cohabitation pacifique au Tchad », cette séance de sensibilisation s’inscrit dans le cadre de la célébration de la journée internationale de la jeunesse édition 2019 et vise à amener les jeunes à une utilisation saine et responsable des réseaux sociaux, afin conserve une paix durable.

Pour le président de l’association panafricaine House of Africa Abdeldjalil Bachar Bong, la sensibilisation permet de passer le message à la jeunesse tchadienne et promouvoir la paix et rapprocher les jeunes tchadiens afin de tisser, de renforcer et de consolider des liens d’amitié, de fraternité par les principes de vivre ensemble à travers les réseaux sociaux.

En réitérant la disponibilité de son institution à coopérer avec les entreprises qui œuvre dans les TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) pour une vie efficace. Le Directeur Général de l’agence nationale de sécurité informatique et certificat électronique (ANSICE), Mahamat Awar Neïssa a appelé les jeunes à être vigilent quant à l’utilisation des réseaux avant de souligner que les assises vont permettre aux participants de connaitre leurs droits et devoirs face à l’utilisation de ces plateformes d’information et de communication.

Participants à l’atelier de sensibilisation sur l’utilisation des réseaux sociaux

« Les réseaux sociaux sont un outil important de communication et constituent en même un couteau à double tranchants », renchérit le ministre des jeunes, des sports et de l’emploi, Mahamat Nassour Abdoulaye. Pour lui, si les réseaux sociaux sont utilisés à bonne échéance, ils peuvent créer et entretenir des liens sociaux, professionnels, culturels, commerciaux…mais si leur usager est dénaturé, ces plateformes exposent, pervertissent et détruisent des vies et des relations interprofessionnelles et sociales.

C’est pourquoi le ministre, Mahamat Nassour Abdoulaye invite la jeunesse tchadienne à la prise de conscience quant aux dangers des réseaux sociaux. « Il revient à vous jeunesse consciente, éveillée et responsable de barrer la route d’où qu’elles viennent à  toutes les tentatives malveillantes et de remise en cause de la paix et de la quiétude chèrement acquises », exhorte-t-il.  

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici