TCHAD : VISITE DU MINISTRE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE LA PROMOTION CIVIQUE

0
689

Le Ministre de l’Education nationale et de la Promotion Civique, Aboubakar Assidick Choroma, s’est rendu ce lundi 15 octobre 2018 dans quelques établissements d’enseignement public de N’Djamena.  Cette visite intervient 15 jours après le lancement officiel de la rentrée des classes le premier de ce mois dans un établissement privé de la place. Accompagné de quelques  responsables de son ministère, le ministre et son staff  se veut à travers cette visite dans les établissements publics d’ouvrir un carnet de présence.

Sept (7) établissements d’enseignement primaire, moyen et secondaire public de la capitale sont visés par cette visite. La délégation ministérielle s’est rendu respectivement dans le lycée  Félix Eboué, lycée technique commercial, le lycée de Diguel Est, lycée de la Liberté, lycée de Gassi et l’école primaire de Walia dans le 9ème arrondissement. Il ressort de cette un constat amère, partout où l’équipe de Aboubakar s’est rendue les portes des salles de classes sont hermétiquement fermées, à la place des élèves se sont les herbes. Les cours sont toujours restées comme si la grande vacance contenue pourtant la rentrée est lancée depuis le 01 octobre. Sauf le lycée roi-Fayçal dans le 5ème arrondissement a fait l’exception.

Selon les administrateurs de dudit lycée, ils évoluent avec les enseignants bénévoles comme les établissements privés à caractère public.

Nonobstant la situation actuelle, le ministre a appelé les parents d’élèves à amener leurs enfants à l’école et à inviter les enseignants à reprendre les craies et à assumer leur responsabilité éducative dans l’exercice de leur fonction.

 

La visite, qualifiée de « désespérée » pour le ministre, a eu lieu 15 jours après le début de l’année scolaire qui n’a pas été effective jusqu’à présent à cause de la grève générale lancée par la « plate-forme syndicale revendicative’’.

Il s’agit de la première visite du ministre CHOROMA à la nouvelle année scolaire 2018-2019, depuis son lancement le 01 octobre au Lycée Collège EVANGELIQUE de N’Djamena.

Une menace ministérielle

 

Sur le champ, le ministre demande aux chefs d’établissement d’ouvrir le registre de présence, pour les élèves, enseignements, administrateurs ainsi que les inspecteurs du ministère. Désormais toutes les absences seront notées.

 

L’on se demande quelles sont les motivations réelles du ministre de l’éducation à travers cette visite ? Qu’apporte-t-il comme solution à l’école tchadienne déjà en agonie depuis bientôt deux ans ?

Ahmat Mahamat Ahmat

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici