TCHAD RELANCE : LES RIDEAUX SONT TIRE SUR LE FORUM DE TCHAD REALNCE HIER SOIR AU PALAIS DE 15 JANVIER.

0
583

TCHAD RELANCE : LES RIDEAUX SONT TIRES SUR LE FORUM DE TCHAD REALNCE HIER SOIR AU PALAIS DE 15 JANVIER.

Cinq (5) jours des débats à permis aux panélistes, opérateurs, experts et chercheurs de passer au fin peigne les maux qui minent le secteur privé au Tchad. Les résultats des travaux apporteront une ère nouvelle dans le climat des affaires des PMI et PME au Tchad avec plus de question de révisions des taxes et lois régissant ce secteur.

L’ultime combat reste et demeure la lutte contre la corruption. En dressant le bilan des échanges sur toutes les questions inscrites dans l’agenda de cette rencontre, le Président de la Chambre de Commerce, d’Industrie, d’Agriculture, des Mines et Artisanat, ADOUDOU ARTINE  se dit satisfait du fait que certains des fardeaux qui pesaient sur  le secteur privé ont trouvé de remèdes. Ainsi, les secteurs privés pourront contribuer efficacement à la relance économique du Tchad. Selon lui, assortis des travaux, les opérateurs économiques et tous les acteurs ont pris conscience sur les multiples défis qui bloquent  l’épanouissement du secteur privé.

Les échanges lors des ateliers ne sont pas seulement portés sur les défis mais aussi des autocritiques ont été faites pour corrigées les erreurs, a souligné le ADOUDOU ARTINE, président de la CCIAMA.

Pour assainir ce secteur, un document est établit pour cette cause. Un document qui régit désormais le climat des affaires dans les secteurs privés pour  faire du Tchad un pays de bonnes affaires.

Le cadre d’expression des décideurs et partenaires économiques, a permis aussi de revoir la question des investissements, de la dette intérieure, l’amateurisme,  l’arnaque… des chefs d’entreprises dans la politique de marchés. Pour faire face à tous ces maux, les participants à ce forum de relance économique,  ont sorti six (6) grands axes pour la mise en œuvre des 70 mesures prises pour donner une nouvelle ère à l’économie nationale. Ces axes sont entre autres : un document cadre de mise en œuvre des 70 mesures, un calendrier de mise en œuvre de 2018 à 2021, la mise en place d’un conseil présidentiel composé des membres du gouvernement, des responsables d’entreprises et les opérateurs économique sur la mise en œuvre et suivi des décisions prises, la mise sur place d’un observatoire des climats des affaires où pourront signés tous les responsables et opérateurs économiques, et enfin un plan d’action et mécanisme des stratégies de la mise œuvre des 70 mesures.

Prenant conscience des importantes décisions des décideurs et    opérateurs, le Président de la République du Tchad, Idriss Deby ITNO, a déclaré qu’il sera mis sur place une institution de suivi des 70 mesures pour la vraie relance économiques  du Tchad. Une institution qui sera pour lui le seul cadre où toutes les doléances et décision sur la relance économique seront traitées.

 

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici