TCHAD : LEAD-TCHAD ET LA GESTION DES TERRES DES COMMUNES DANS LES PAYS DU SAHEL

0
492

L’association du leadership pour l’environnement et le développement Lead- Tchad a présenté ce 22 Novembre au CEFOD son microprojet issu de la forme action. L’objectif de cet atelier visé est la capitalisation sur l’accompagnement des communes à la mise en œuvre de la gestion durables des terres.
Capitaliser et accompagner les communes dans la mise en œuvre de la gestion durable des terres est la vision de Lead-Tchad. Le projet Front Local Environnemental pour une union verte est un mécanisme mondial qui a été mis en œuvre dans 5 pays du sahel à savoir le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Tchad.
Ledit projet financé par l’Union Européenne sera coordonné par le Cari et les réseaux de la société civile RESAD, RADDO ET DRYNET. Le projet va permettre le déploiement structuré et durable de la gestion des terres dans les territoires des pays du sahel.
Les résultats de cette corporation régionale de ce projet est de réduire les écarts dans les grandes murailles vertes. Ce qui a contribué à initier un module de forme d’action à travers l’organisation de formation des formateurs à l’utilisation du module souligne, Ngabo Ganda chargé de programme de Lead Tchad.
L’impartial est de partager les expériences vécues dans les différentes communes ayant bénéficiées des formes d’actions. Contribuer à la mise à jour des supports est la conception des promoteurs.
Au terme de cette cérémonie de ce 22 novembre 2018 à N’Djamena, deux projets ont été présentés par la commune de Mao et de Tarfe. Lors de ces assises, l’accent est également mis sur les séances des ateliers de capitalisation dans chaque contrée pour valoriser l’ensemble du travail réalisé dans les différentes composantes du projet fleuve.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici