TCHAD : LA JEUNESSE DESERTE LE MUSEE NATIONAL

0
491

Un musée national est un local riche en patrimoine culturel auquel sont exposé les valeurs culturelles d’une nation, d’une communauté, l’histoire d’une civilisation en bref  un voyage dans le passé.  Mais dans le pays de toumai, les jeunes ne fréquentent guère le musée national. Un espace qui pourtant permet de découvrir et de s’informer sur les valeurs culturelles qui constituent l’histoire  de notre pays du Tchad.  

Dans le musée national sont rassemblés et classés par collection, des objets d’intérêts historique, technique, scientifique et artistique en vue de la conservation de la mémoire et du patrimoine culturel national et leur présentation au public. Malheureusement, les jeunes ne s’y intéressent pratiquement plus de nos jours.

En sillonnant les différents compartiments, le constat reste que quelques rares des personnes visitent ce patrimoine national. Le directeur, ADOUM GARIAM Philippe fait que les visites des jeunes sont souvent initiées par les établissements scolaires, il est rare qu’un jeune visite les objets d’art exposés au musée.

Un problème qui reste inquiétant pour la génération future. Comment elle apprendra l’histoire de son pays ? La tradition et la civilisation de son peuple ? L’ignorance et le manque d’information et sensibilisation sont-elles à l’origine ? Ou c’est par simple désintérêt ?

Questionné sur ce désintéressement des jeunes, le directeur du musée national, ADOUM GARIAM Philippe «pour certains jeunes c’est la méconnaissance des valeurs culturelles et d’autres c’est l’ignorance »

Rare sont ceux qui se donnent de la peine à s’informer sur le riche passé du Tchad, à découvrir la gamme de poterie authentique, des masques, des clochettes ou des bracelets de danse au moyen Chari et au Ouaddaï, des produits de consommation ou d’autres objets et outils utilisés par nos ascendants.

Les jeunes sont plutôt occupés à longueur de journée à raconter des blagues ou des âneries autour des jeux de carte, de dame, de Ludo ou des jeux de vidéo… Certains par contre passent tout leur temps sur les réseaux sociaux comme Facebook, Whatsapp, imo… et ignorent par la même occasion les valeurs du pays de Toumaï.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici