Tchad : 100 millions de FCFA d’aide à la presse tchadienne

0
464

La Haute Autorité des média et de l’Audiovisuelle (HAMA) a échangé avec les directeurs de publications, directeurs des radios et télévisions ce matin 20 juillet à la maison des média du Tchad. Objectif information relative à l’aide exceptionnelle de 100 millions de FCFA comme exceptionnelle à la presse.

A travers cette rencontre avec les DP des différents organes de presse, la haute autorité des média et de l’audiovisuelle (HAMA) vient dans un premier temps informer aux hommes des média que le président de la République monsieur Idriss Deby Itno a instruit le ministère des finances et du budget d’octroyer à la presse 100 millions de FCFA comme aide exceptionnelle et 50 millions de FCFA pour la formation et secondo dialoguer autour des conditions de distribution de cette aide de 100 millions FCA.

Pour la HAMA, les conditions sont claires. Elles sont définies dans l’article 65 du chapitre 8 de la loi 31 portant ratification de l’ordonnance n°025/PR/208 du 29 juin 2018 portant régime de la presse écrite et des média électronique au Tchad.

Mais l’application de ces conditions proposées par la HAMA, a faillit tourner en vinaigre ni été la vigilance et la sagesse des quelques responsables des média. D’où les propositions de faire appliquer les critères cités dans ladite loi soit octroyé l’aide à tout l’ensemble des organes.

Pour bénéficier de cette aide, Dieudonné Djonabaye, Président de la HAMA annonce que « la parution et le dépôt légal à la HAMA et avoir un siège permanent et fonctionnel » sera appliquée à tout l’ensemble des organes. Les journaux qui ont cessé de paraître suite aux difficultés leur sort sera autrement définit.

L’annonce de cette nouvelle est accueillie dans le milieu de la presse comme une bouffée d’oxygène au fonctionnement de certaines rédactions qui ont la peine de fonctionner depuis des temps. Mais pour les rédactions mobiles et les circonstancielles voire situationnistes, cette aide est une manne qu’il faut sauter dessus. Chose que la HAMA n’attendant pas se laisser faire. « Il faut aider ceux qui travaillent malgré les difficultés. Ils se battent pour informer la population », tranche Dieudonné président de la HAMA.

Il faut noter que c‘est depuis près de 4 ans, que l’aide à la presse a été suspendue à cause de la conjoncture économique difficile qu’avait  traversée le pays depuis la sortie des présidentielles d’avril 2016.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici