Société : Une femme porte plainte contre son mari pour avoir assassiné sa fille de 3 ans

0
804

C’était le vendredi 15 mars 2019, après la prière de la mosquée vers 5h20mn du matin, que le père de la fille avait annoncé aux habitants du quartier Ndjari dans le 8ème arrondissement le décès de sa fille.

Un témoin souligne que le père de la fille disait que sa fille est très têtue. Le jeudi 14 mars vers 15h la fille a pissé sur elle. Un acte mal gober par le père, tellement fâché, commence à matée sa progéniture (coups de pieds). Ne pouvant pas supporter, la mère réagit. Et à son tour, elle a été renvoyée par son mari de la maison. Le jour suivant, vendredi 15 mars, le père à la mosquée que sa fille a rendu l’âme. Pourtant sa maman a été renvoyée de la maison le jeudi 14 mars vers 15 heures selon le témoin du quartier.

Pour la mère, son enfant serait mort suite aux coups de pieds. « Celui qui la tué, parce qu’il l’a frappé fort, il l’a savaté aussi. Et lorsqu’il me sache de la maison directement le lendemain m’a fille est morte ! Il n’a pas voulu de petite fille, parce qu’il disait « farkha » bâtard en arabe», lance-t-elle avec des larmes aux yeux.

Selon les témoins du quartier « le père de la défunte a eu une relation hors mariage avec la mère il y a quelques années avant que le mariage soit normalisé. Alors l’enfant hors mariage, est un enfant naturelle « un bâtard ».

A la dernière nouvelle, la police a arrêté le père meurtrier hier dimanche 17 mars aux environs de 13h à son domicile au quartier Ndjari. Pour le moment il est placé à garde-à-vue au commissariat de la police de sécurité du 10ème arrondissement. En attendant, l’enquête se poursuit.

Affaire à suivre…

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici