Société : La question de vivre ensemble préoccupe les étudiants tchadiens

0
707

L’Union Nationale des Jeunes Etudiants Chrétiens et Musulmans des Universités du Tchad (UNJECMUT) en partenariat avec l’Action des Partenaires pour l’Appui au Développement organisent du 1er au 02 mars une formation en faveur « Des Jeunes Ambassadeurs de la Paix en milieu Universitaire » au Centre d’Etudes et de Formation pour le Développement (CEFOD) de N’Djamena.

Pendant jours les trois (3) étudiants venus de six (6) universités de N’Djamena vont s’appuyer sur la question de la promotion de l’égalité et du genre et la gestion et résolution des conflits en milieu jeune.

Dans son intervention le président de l’UNJECMUT, Toubo Mahamat Bakhit, l’objectif est de promouvoir la gestion de la violence et de la cohabitation pacifique dans le milieu estudiantine. « Le conflit intercommunautaire est aujourd’hui propagé, il est de notre devoir en tant que jeune d’éradiquer cette phénomène qui freine le développement afin de fonder une culture de l’amour et de la paix », soutient-il.

Bahidil Deba, chargé des programmes de l’Action des Partenaires pour l’Appui au Développement quant à lui, dit que le mandant de leur organisation est d’accompagner les jeunes dans leurs actions en faveur de la paix, en outre, contribué au brassage entre les universités.

Quant au pasteur, Dogo Victor représentant de la plateforme interconfessionnelle, l’initiative de l’Union Nationale des Jeunes Etudiants Chrétiens et Musulmans des Universités du Tchad entre dans la droite ligne de l’objectif de ladite plateforme, salut-il.

Cette réflexion est un succès pour lutter contre les maux qui minent la question de vivre ensemble, la tâche est noble et les difficultés sont visibles pour atteindre l’objectif visé, mais à travers la jeunesse l’espoir y ait.

Ahmat Mahamat Ahmat

 

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici