Société : La CTDDH contre le feu vert donné dans le Sila et Ouaddaï

0
115

La convention tchadienne pour la défense des droits de l’homme (CTDDH) condamne les propos de Déby, sur la gestion de conflits au Ouaddaï et à Sila !

Dans un communiqué de presse rendu public hier, dimanche 18 août 2019  et signé par son Secrétaire Général Mahamat  Nour  Ibedou, la CTDDH se dit profondément scandalisée par l’appel au massacre des civils lancée par le président Déby à Goz-Beida dans la province du Sila suite aux conflits inter- ethniques meurtriers survenus dans les provinces du Sila et du  Ouaddaï.

La CTDDH fustige le feu vert pour tuer 10 personnesdonné par Déby au ministère de la sécurité et aux responsables militaires, en cas de nouveau conflits.

Selon le communiqué, cette déclaration demeure irresponsable et extrêmement dangereuse et révélatrice de l’état d’esprit d’un individu pour qui la vie humaine n’a toujours jamais compté.

En outre, la CTDDH estime que cette instruction est d’autant plus grave qu’elle s’adresse aux militaires analphabètes sans foi ni loi et qui trouveront là, une occasion pour se livrer à des massacres gratuits et extra-judiciaires. C’est aussi l’occasion pour arnaquer de plus belle, les paisibles citoyens qu’ils accuseront faussement de posséder des armes.

Par ailleurs, la CTDDH dénonce les déportations arbitraires vers la bagne de Koro Toro et les arnaques répétées des villages dans les zones de conflit par des militaires membre de la commission dite de désarmement des civils qui n’hésitent pas à se livrer à des pillages systématiques des biens.

Par conséquent, la CTDDH exige l’arrêt immédiat de ces exactions et estime que la responsabilité du génocide qui se prépare en incombera le Président Idriss Déby.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici