« SEJOUR D’EMMANUEL MACRON AU TCHAD RIEN A ATTENDRE »

0
429

Annoncée pour ce weekend l’arrivée du président français Emmanuel Macron au Tchad, alimente les débats politiques. La coordination des partis politique pour la défense de la constitution (CPDC) a dans un point de presse dénoncé que l’arrive du président français Emmanuel Macron au Tchad à pour but de passer le réveillon de noël avec les troupes françaises basées au Tchad. C’est une visite qui s’inscrit dans l a logique de la françafrique.

Hier c’était le parti l’Union des démocrates pour le développement et le progrès qui s’est insurgé sur plusieurs questions notamment la sécurité et la question de tourisme dans le Sahel.
Aujourd’hui c’est la convention des partis politiques pour la défense de la constitution qui sort de son silence pour moucharder sur l’arrivée d’Emmanuel Macron au côté de son homologue Idriss Deby Itno.
Abordant la question sécuritaire le porte-parole souligne que les tchadiens qui n’ont pas de solutions aux violences dans le Tibesti, le Ouaddaï géographique, le Guera, le Lac et la frontière centrafricaine, sans oublier de bottes les mouvements politico-militaires depuis le mois d’août dans la partie septentrionale du Tchad. La visite du Macron au Tchad ne va pas désamorcer la crise qui surplombe sur le Tchad depuis bientôt trois (3) ans, a déclaré le porte-parole de la CPDC, Poddi Djimé Bichara.
Pour Poddi Djime Bichara depuis la nuit de temps le processus démocratique est bloqué, les libertés individuelles et collectives confisquées, les élections repoussées aux calendriers grecques ont fait que la vie économique du Tchad ne favorise pas un climat des affaires et une bonne production agricole rentable.
Au vu des tourments que traverse le Tchad, Poddi Djime Bichara porte-parole de la CPDC interpelle la communauté internationale et la France. Pour lui, les enjeux militaires sont certes importants mais ne suffisent pas pour garantir la paix durable.
« Cette visite de Macron s’inscrit dans la pire logique de la françafrique. Le président Macron ne ferait pas œuvre d’aider les tchadiens à rechercher les voies et moyens d’un consensus de sortie de crise, à travers un dialogue…» inclusif a-t-il conclut.
Entre temps le président français Emmanuel Macron est attendu à l’aéroport international Hassan Djamous de n’djamena où il sera accueillit par le Tchadien Idriss Deby Itno suivi d’un tête-à-tête sera tenu au salon présidentiel dudit aéroport.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici