SANTE: « Les défis de la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile au Tchad »

0
488

Les travaux de la 24ème  session de la revue annuelle du ministère de la santé publique ont démarré ce matin sous le thème: « Les défis de la réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile au Tchad ». C’est le ministre de la santé publique Aziz Mahamat Saleh qui a présidé la cérémonie en présence des partenaires techniques, financiers et les membres des différentes organisations ainsi les directeurs généraux et délégués. Les travaux vont s’étalé sur 4 jours.

Cette 24ème revue annuelle de la santé est une stratégique du gouvernement et de ses partenaires pour l’amélioration de la santé des populations. Une nouvelle politique étalée jusqu’à l’horizon 2030 et prend  en compte le plan National du développement sanitaire de 3ème  génération de 2018-2021 avec un plan de suivi dont sa mise en œuvre est en cours.

Le thème de cette revue vise à toucher du doigt les questions liées à la santé maternelle, néonatale et infantile. Au cours de ces travaux les stratégies prioritaires claires, pertinentes et réalistes, le suivi de la mise en œuvre des activités prioritaires concourant à l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle, infantile et néonatale, et de la recevabilité des acteurs à tous les niveaux de la pyramide sanitaire seront abordées.

Pour le représentant du représentant de l’organisation mondiale de la santé, Dr Kalilou Souley « Des formations en cascade ont été organisées dans le domaines de l’assurance qualité, sur la prise en charge de complications médicales liées à la malnutrition aigüe, sur les occasions manquées de vaccinations et le PEV pratique, sur la distribution intégrée des médicaments contre l’onchocercose et  la filariose lymphatique, les campagnes de prospection de masse de la THA dans les foyers du Mandoul, sur les soins essentiels aux nouveau-nés, les soins obstétricaux et néonatales d’urgence dont la césarienne qui est un geste qui sauve la vie pour ne citer que celles-là. » a affirme t-il.  

 En officiant la cérémonie le chef de département de la santé, Aziz Mahamat Saleh a mis l’accent sur les défis à relever par son équipe afin d’être au rendez-vous de 2030. Pour l’atteinte des objectifs, le ministre exhorter les participants à cette revue de suivre avec intérêt les travaux afin de contribuer à l’accélération de la réduction de la morbidité et de la mortalité par définition et l’adaptation des stratégies efficaces pour la mise en œuvre du PNDS3 avec l’obligation de rendre compte à tous les travaux.

Durant les 4 jours lesdifférentes sessions qui seront tenues viseront à étudier sept points jugésimportants dans cette nouvelle stratégie. Les participants s’attèleront sur l’évaluationde la mise en œuvre des recommandations issues de la 23ème session,la santé maternelle, néonatale et infantile. La question de la disponibilité  des ressources humaines et les stratégies d’améliorationet de renforcement ne va pas être perdue de vue. La présentation de lacartographie sanitaire actuelle, la communication en faveur de la santé :défis liés à l’élaboration d’un plan intégré de communication, la gestion desapprovisionnements et des stocks en médicaments et vaccins et le financement dusystème de santé pour les activités 2019. Sont des thématiques qui serontexaminées avec plus d’attention pour corriger les manquements.      

KITA Ezéchiel/Anne Yankim

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici