Santé : Le Tchad en route pour la mise de 50% de l’allaitement maternel exclusif

0
139

La promotion et la protection de l’allaitement maternel préoccupe l’organisation mondiale de la santé et le ministère de la santé publique. Quelques agents de santé sont en formation depuis ce matin à Bakara à cet effet afin de permettre au Tchad d’atteindre le taux de 50% de l’allaitement maternel exclusif.

C’est dans le cadre de l’Initiative Hôpitaux Amis des Bébés (IHAB) lancée par l’OMS et l’Unicef depuis 1991. Le IHAB est une politique pour améliorer les pratiques de l’allaitement maternel dans le monde.

Le Tchad a mis en œuvre cette initiative mais sa pérennisation cause problème. D’après l’évaluation faite en 2009 et en 20017, sur les 7 hôpitaux labellisés « Hôpitaux Amis des Bébés » en 2000, les conclusions de l’évaluation ont montré que les conditions qui ont été remplis par ces hôpitaux pour la certification sont devenues obsolètes. « Toutefois, des efforts non négligeables sont faits d’une manière timide pour amener quelques rares mères à pratiquer l’allaitement maternel exclusif », a indiqué Dr Ferima Coulibaly Zerbo, représentante du représentant de l’OMS.

Pour Dr Ferima, l’OMS recommande au Tchad des nouvelles orientations de mise en œuvre de l’IHAB pour améliorer, protéger, promouvoir et soutenir l’allaitement maternel dans les établissements où il y à une maternité et un service de néonatalogie. Ces mesures vont fournir immédiatement aux systèmes de santé un moyen afin d’aider les mères à débuter un allaitement au sein dès la première heure, à allaiter exclusivement au sein pendant six (6) mois et à continuer l’allaitement jusqu’à deux ans au-delà.

En lançant les travaux, le conseiller du ministère de la santé publique Dr Mahamat Annour Wadak, a précisé que la formation va permettre aux participants de développer une feuille de route pour la redynamisation pérenne de l’Initiative Hôpitaux Amis des Bébés afin d’améliorer la qualité des soins offerts aux nouveaux et aux mères dans les services de maternités et de néonatalogie. C’est aussi amener les responsables de différents niveaux à booster le taux de mise au sein dans l’heure et de renforcer la promotion de l’allaitement maternel exclusif.

Il faut noter que le Tchad s’est engagé à l’Assemblé générale de la santé de porter d’au moins 50% le taux d’allaitement maternel exclusif d’ici 2025. Mais selon les données de l’OMS, seulement 36,5% des nouveau-nés sont allaités au cours de la première heure de vie et seulement 18% des enfants de moins de 6 mois sont nourris exclusivement au sein.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici