Sahel : un G5+5 est-il envisageable ?

0
254

L’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, a suggéré, lundi à Dakar, l’élargissement du G5 Sahel à l’Algérie, au Cameroun, au Maroc, au Nigéria et au Sénégal pour devenir G5 Sahel+5. 

« L’idée du G5 Sahel est bonne en soi […], mais rien ne nous empêcherait de garder un groupe élargi qui s’appellerait G5 Sahel+5 (Mauritanie, du Mali, du Burkina Faso, du Niger et du Tchad+ Algérie, Maroc, Cameroun, Nigéria et Sénégal) », indiqué Cheikh Tidiane Gadio.

Il a rappelé que le Sénégal, le nord du Nigéria et du Cameroun font partie du Sahel alors que l’Algérie et le Maroc ont eux aussi des frontières avec le Sahara.

« Si les pays du G5 Sahel sont regroupés avec l’Algérie, le Maroc, le Nigéria, le Cameroun et le Sénégal, la question du financement ne peut plus se poser. Les troupes d’élite de ces pays mises ensemble pourraient apporter une solution », a estimé l’ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères.

Il reste à savoir si ce projet est réalisable, d’ores et déjà l’Algérie et Maroc dans une alliance militaire semble chimérique en ce moment.

Il faut rappeler également que, l’option militaire de la lutte contre le terrorisme s’est avérée inadaptée, c’est pour quoi, les États respectifs face à une carence de financement de G5 Sahel, commencent à élaborer d’autres pistes.

Guindo Issiaka, correspond au Mali 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici