L’opposition: Kebzabo dit « S’attaquer violemment au chef de l’opposition politique n’y changera rien !»

0
525

 Le chef de fil de l’opposition M. Saleh Kebzabo a tenu un point de presse ce midi 02 février 2018 à son domicile pour faire la mise au point aux partis politiques de l’opposition non d’accord aux principes d’exclusion des différentes désignations au processus politique.

Dès l’entame, M. Saleh Kebzabo a fait entendre aux journalistes qu’il a appris que les partis politiques ont organisé une conférence de presse pour s’en prendre à sa personnalité.

Cette réaction du Chef de fil de l’opposition faite suite à la conférence de presse organisée par les partis politiques de l’opposition non d’accord aux principes d’exclusion des différentes désignations au processus politique, tenue le 31 janvier dernier à la maison des médias du Tchad. Dans leur sortie, ils ont exprimé leur ras-bol par rapport  à la décision faisant comprendre que tous les partis non représentés au CNDP doivent attendre la CENI.

Le chef de fil, M. Saleh Kenzabo dans sa mise au point selon ses propres termes relève six(6) points.

Dans un premier temps, il fustige l’agitation de ces derniers en ce terme : « Quand les enfants jouent à côté de leurs ainés, soulèvent de la poussière, et qu’on ne les gronde pas, ils en soulèveront de plus en plus ». Selon lui l’art de la politique ne constitue pas à passer tout son temps dans les diatribes puriques et infantilisantes. « Il faut d’abord de la hauteur d’esprit et une vision claire » a-t-il ajouté.

Sur la question des représentants au sein du Cadre National de Dialogue Politique (CNDP), à la commission des élections nationales indépendantes (CENI).  M. Kebzabo  dit : « l’opportunité d’avoir une place au CNDP, à la CENI et à ses démembrements est un devoir sacré pour faire avancer la lutte pour la démocratie et les élections plus transparentes. Il n’est pas une source de financement complémentaire pour les partis comme le pense certains qui ont perdu la tête pour n’y avoir pas une place », a martelé le chef de fil Kebzabo.

Le quatrième point abordé par M. Saleh Kebzabo, c’est le mandat du CNDP. Il a déclaré que le mandat du CNDP a été acté pour un an renouvelable. Donc l’agitation des certains partis politiques n’y changera rien. « Ils ont la possibilité d’ester en justice pour le contester s’il le souhaitent », indique-t-il.  

Pour M. Saleh Kebzabo, l’appartenance à la CNIE est définie par la loi. « Avoir des députés à l’Assemblée Nationale et des conseiller municipaux ».

Pour finir, M. Saleh Kebzabo a fait remarqué que la lutte par des tapages et des tambourinent n’a pas de sens. « Il est recommandé à tous les partis politiques de bien préparer les élections législatives et communales à venir pour demain avoir des députés et des conseillers municipaux afin d’ouvrir les portes des organes politiques et de régulation. S’attaquer violemment  au chef de l’opposition politique n’y changera rien », conseille M. Saleh Kebzabo.

 

 

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici