Les rideaux sont tombés sur le 6ème congrès de l’UNDR à N’Djamena

0
363

Prévu du 12 au 14 avril à Mongo dans le Guéra, le 6ème congrès ordinaire de l’Union nationale pour le développement et le renouveau (UNDR) s’est tenu à N’Djamena du 16 au 17 avril dernier au siège dudit parti au quartier Chagoua dans le 7ème arrondissement.

Placé sous le thème « L’UNDR face aux défis de la démocratisation au Tchad », le président du parti, Saleh Kebzabo a fait des analyses sur le parti, le pied-de-nez autour de la composition de la CENI, les élections législatives et présidentielles à venir et le récent problème et la désignation du nouveau chef de file de l’opposition par la cour suprême ou il dit que c’est une décision inique et rappelle que, selon la loi, le chef de l’opposition est désigné pour la durée de la législature.

 

Des recommandations et résolutions ont été formulées par les membres puis adressées au gouvernement. On y retrouve : la suppression du serment confessionnel, la dépolitisation et la démilitarisation de l’administration territoriale.

Les militants de l’UNDR ont réclamés également la libération de l’opposant Equato-guinéen, Andrés Ondo Essono venu assister au congrès mais arrêter par la police tchadienne.

Lors de ce congrès, Saleh Kebzabo a été reconduit à la tête de son parti pour un mandat de cinq (5) ans.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici