Le Tchad célèbre la journée mondiale de l’environnement

0
120

Promulgué par le programme des nations unies pour l’environnement (PNUE), la journée mondiale de l’environnement est célébrée le 5 juin de chaque année. L’édition 2019 est organisée autour d’un thème qui attire l’attention sur une préoccupation environnementale particulièrement urgente : « La pollution de l’air ». A cet effet, le ministre de l’environnement, de l’eau et de la pêche, Sidick Abdelkérim Haggar a fait une déclaration portant sur le changement de comportement des tchadiens vis-à-vis de l’environnement.

« Au Tchad, bien que n’étant pas fortement industrialisé, nous observons ces dernières années une augmentation de la pollution atmosphérique dans des secteurs tels que : l’agriculture, l’élevage, les activités domestiques, les installations industrielles, les transports, la combustion des déchets à ciel ouvert et les tempêtes de sable. Tout ceci prouve à suffisance que nous sommes vulnérables et confrontés à une véritable prise qui demande des actions rapides et radicales », a-t-il déclaré.

Politiques et règlementations

Selon le ministre, le gouvernement sous l’impulsion du président de la République, Idriss Déby Itno, a pris des engagements tant nationaux qu’internationaux en matière de protection de l’environnement, de lutte contre le polluant organique persistant et le changement climatique avec un certain nombre de mesures et des actions significatives visant à réduire la pollution de l’air.

Mesures importantes

La ratification de l’amendement de Kigali, l’interdiction de l’utilisation des emballages plastiques non biodégradables sur le territoire national, l’interdiction d’entrée sur le sol national des polluants organiques persistants, l’interdiction de la coupe abusive, du transport et de la commercialisation du bois vert sur l’ensemble du territoire national, la substitution du gaz butane au bois énergie à travers un mécanisme de subvention, le plan d’action du Tchad pour la réduction des émissions des CO2 de 2015.

Actions d’envergures

Création d’une agence nationale de lutte anti-pollution, la mise en place progressive d’un dispositif national de surveillance-contrôle et suivi de la qualité de l’air, la réactualisation du profil national sur la gestion des produits chimiques et de programme national intégré de gestion des produits chimiques, l’élaboration de la stratégie nationale sobre en carbone, la mise en place du programme national de restauration des écosystèmes des 23 provinces du Tchad PNR23…

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 90% de la population mondiale est exposée à un air extérieur toxique. La pollution de l’air extérieur serait responsable de 4,2 millions de décès selon les estimations de l’ONU de 2016.

Djimnayel Ngarlenan

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici