Le Soudan, en route pour un transfert de transition de pouvoir politique aux civils

0
146

Ce dimanche 04 août 2019, une déclaration constitutionnelle a été signée entre les militaires au pouvoir et les meneurs de la contestation. Cette déclaration va ouvrir la voie de transfert du pouvoir à une nouvelle instance de transition majoritairement civile, qui sera à la tête du pays pour une période de trois ans.

C’était en des médiateurs de l’union africaine et de l’Ethiopie que les deux représentants Ahmed al-Rabie premier responsable du mouvement de constestation depuis la chute de Omar el-Béchir le 11 avril et Mohammed Hamdan Daglo, numéro deux du Conseil militaire.

Les deux parties ont par ailleurs convenu que « les membres du Conseil souverain seront désignés le 18 août prochain, le Premier ministre le 20 août et les membres du gouvernement le 28 août », a déclaré dimanche Monzer Abou al-Maali, un chef de la contestation à l’AFP.

L’application de cet accord entre les militaires et la société civile soudanaise marquera sans nul doute le début d’une nouvelle ère après le départ de l’ancien président Omar El-Béchir, déchu et arrêté par l’armée le 11 avril sous la pression de la rue.

Une toute première transition dans un pays meurtri est selon le médiateur éthiopien Mahmoud Drir après la cérémonie de signature de parvenir à une paix permanente et globale avec les groupes armés tout en mettant fin à la marginalisation » d’une partie de la population.

Selon les termes de la déclaration politique convenue entre les deux parties le 17 juillet, composée de cinq militaires et de six civils, le Conseil souverain sera chargé d’assurer la transition politique pendant trois ans e commun accord avec le Parlement.

La déclaration constitutionnelle adoptée par les militaires et le mouvement de contestation inclut les groupes rebelles, a rappelé un des négociateurs pour le mouvement de contestation, Satea al-Haj.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici