LE RIDEAU EST TIRÉ SUR L’ATELIER INTERNATIONAL DE L’AMSEP

0
683

Le ministre de la promotion des jeunes, des sports et de l’emploi de la République du Tchad vient de clôturer cet après-midi, l’atelier international de l’association mondiale des services d’emplois publics qui s’est tenu depuis le 11 décembre dernier à N’Djamena à l’hôtel Hilton. L’atelier auquel beaucoup de discussions ont été menées autour de la question du chômage des jeunes et surtout de l’emploi vert, est abouti par les recommandations faites par les participants venus des différentes contrées.

Les emplois verts dans l’agriculture, les emplois verts dans la transformation et les emplois verts dans l’environnement sont là les thèmes qui ont été abordés par les participants tout au long de ces assises. Le thème central faut-il le rappeler est « L’implication des services publics d’emploi dans le développement de l’emploi vert ».

Pour le directeur général de l’ONAPE, M. Fayçal Hissein Hassan Abakar « On ne peut plus parler de développement de l’emploi sans enoncé le volet vert. Nos échanges fondées sur les expériences acquises par nos différents intervenants ont permis de démontré l’utilité et la nécessité de développer l’emploi vert comme une nouvelle approche de lutte contre le chômage tant au niveau de services d’emploi publics que des association, des organisations non gouvernementales, le monde de l’éducation et la formation professionnelle ou encore des entreprises commerciales ».

Fayçal Hissein Hassan Abakar plaide auprès de l’AMSEP, AASEP et le gouvernement tchadien de les aider à tenir à l’intervalle, régulier, des rencontres spéciales sur le développement de l’emploi vert pour faire le point des avancées et aborder ensemble les nouvelles questions qui ne manqueront pas de se poser ; renouveler cette expérience à un niveau africain donc continental aussitôt que possible ; créer un observatoire international dédié au développement de l’emploi vert ouvert à tous les demandeurs d’emploi.

Montrant sa satisfaction, la secrétaire exécutive de l’AMSEP, Mme Eve-Marie Mosseray dixit : « Nous partageons une seule et même planète. Son futur, notre futur ne sera que si nous travaillons ensemble. Nos travaux ne sont qu’une étape sur le chemin des enjeux qui nous mobilisent ».

Pendant trois jours, la problématique du chômage et de la lutte contre la pauvreté et du sous-emploi dans le monde et l’Afrique en particulier a été dénichée. A la sortie de ces assises, l’emploi vert est pris comme le moyen le plus indiqué pour faire de la jeunesse, un incontournable allié dans le changement.

Pour encourager les jeunes à lutter contre l’inactivité, le chômage à travers « l’emploi vert », le ministre Mahamat Nassour Abdoulaye déclare : « Le gouvernement, par le biais de mon département, en synergie avec les autres acteurs publics et privés restons disposés à encourager l’ensemble des initiatives qui contribuent à faire de l’emploi vert un véritable outil du développement durable. Mon département validera dans les jours qui suivent, la politique nationale de la jeunesse et de l’emploi, document stratégique définissant les orientations en matière d’opportunité d’emplois pour les jeunes ».

A la fin de ces assises, une mention spéciale est décernée par le ministre tchadien M. Mahamat Nassour Abdoulaye à Madame Christine MALECKA, consultante de l’AMSEP, pour son abnégation à la cause de l’emploi et son dévouement pour l’Afrique.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici