Le CTVC entend protester contre Airtel et Tigo par une demi-journée sans téléphone

0
656

Outre la mauvaise qualité de réseau, les publicités mensongères, les coûts exorbitants de services, les consommateurs ne peuvent toujours pas accéder aux réseaux sociaux aisément. Le Collectif tchadien contre la vie chère (CTVC) appelle de nouveau,lors d’un point de presse tenu par son président à une protestation pacifique le 02 Juillet 2019.

Plus d’un an après la censure de l’Etat, les consommateurs n’ont toujours pas accès aux réseaux sociaux sans le VPN (Virtual Privat Network). Alors que, pour le collectif, l’internet est un outil adéquat et incontournable au développement économique du Pays. Cette censure vient s’accompagner avec de l’escroquerie pure et simple par ces deux opérateurs qui, par manque de concurrence, les abonnées d’Airtel et Tigo sont accablés par la cherté de vie ; ils sont condamnés à faire avec, mais trop c’est trop : « Nous allons adopter un comportement de boycott », a annoncé le président.

Le Président du Collectif appel par ailleurs à toute la population de profiter de cet ultimatum d’une semaine pour sensibiliser les autres sur ce qui leur revient de droit. « Il est temps de réagir énergiquement, d’une manière pacifique et légitime pour dénoncer cette pratique non justifiée aux usagers pendant tout ce temps… Face à cette escroquerie de ces opérateurs de téléphonie mobile doublée de la censure imposée aux consommateurs par le gouvernement depuis Mars 2018, le collectif tchadien contre la vie chère en collaboration avec certaines associations sœurs demandent  à tous les usagers des téléphones portables sur toute l’étendue du territoire nationale d’observer une demi-journée de grève en fermant leur téléphones de 5h00 à 12h00 en guise de protestation le mardi 02 Juillet 2019 », a déclaré Dingamnayal Nely Versinis.

Facebook Comments

Laisser un commentaire