Le congrès de l’UNDR à Mongo saboté

0
798

Le Congrès de l’Union Nationale pour la Démocratie et le Renouveau (UNDR) qui devrait s’ouvrir aujourd’hui à Mongo dans le Guéra n’aura pas lieu.

Selon nos sources à Mongo, c’est le pouvoir qui est aux abois face à l’organisation de ce dit congrès. Des sabotages ont été orchestrés dans la ville de Mongo pour la seule raison d’interdire la tenue de ce congrès. L’Amphithéâtre de Mongo devant abriter le congrès a été fermé. Des instructions ont été donnés aux commerçants de ne pas vendre ou mettre en location les moyens logistiques au parti de l’UNDR. Dans la nuit d’hier, jeudi vers 23h, le préfet de la localité, pragmatique en son genre a été limogé.

L’opposant principal du Président Equato-Guinéen Obiang Nguéma, Andres ESSONO, invité par Saleh Kebzabo dans le cadre de ce congrès, arrêté arbitrairement par les éléments de la surveillance de sécurité territoriale de Mongo a été transféré à N’Djamena ou il sera entendu.
Les instructions semblent-ils sont venues de N’Djamena et le gouverneur de Mongo, Mahamat Ali Hassaballah en a fait usage pour exécuter.

 

 

 

 

 

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici