Le calvaire des personnes sans emplois

0
286

Suite à l’appel de candidature pour le recrutement au niveau de l’Agence nationale des titres sécurisés (ANATS), des agents des administrations publiques et privées, les personnes sans emplois pour différents postes aux directions, les candidats souffrent depuis quelques jours du matin au soir.

Vendredi 22 mars, jour de la clôture des dossiers. Il est 12 heures, sous la canicule, une foule immense se dresse comme un serpent, chacun, une ou deux enveloppes en main. Tous, pour le dépôt qui sera clôt à 15 heures 30 minutes.

Certains, sous l’effet de la fatigue laissent entendre « Ce sera possible de déposer aujourd’hui quand même ? ». D’autres, par contre font des va-et-vient pour guetter un parent ou connaissant afin de glisser rapidement leur dossier. « Oui ! Je dis, est-ce que tu me vois ? Je suis avec un ami là et c’est lui qui doit entrer », lance un candidat au téléphone à quelqu’un à l’étage.

D’autres encore, négocient avec quelques billets de banque à l’entrée pour faciliter l’accès au dépôt.

Une situation aussi tenace que difficile à vivre mais quand on cherche de l’emploi, la souffrance l’oblige au pays de Toumaï. Et même pour ceux-là, que les dossiers sont en souffrance dans les tiroirs de la fonction publique et de l’emploi et qui n’espèrent jamais voir le bout du tunnel un jour continuent de faire les pieds de grue en espérant toujours en un lendemain meilleur.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici