Le buvard du gouverneur de la ville de N’Djamena aux administrateurs délégués, des maires des communes et de leurs adjoints.

0
114

Adago Yacouba, gouverneur de la ville de N’Djamena a tenu mains et pieds liés les administrateurs délégués des maires des communes, ainsi que leurs adjoints, à travers un sous-main contenant de douze (12) irrégularités observées.

Vu le constat des multitudes cas d’accidents occasionnés par des motocyclistes et des véhicules vétustes, le non-respect de la réglementation routière par des conducteurs des motos taxis. M. Adago tient mordicus pour responsable le personnel administratif délégué des maires. Il relate par ailleurs, les non-respects des journées de samedi décrétées « journée de salubrité », de la plantation des arbres. Et surtout que par faute d’entretien, les artères principales bitumées et les viaducs sont obstruées et envahies par le sable.

Les marchés sont sales dit-il, et avec des ordures non enlevées. Les rues sont jonchées d’immondices et d’épaves, les eaux usées déversées et stagnante partout dans les rues, sans compter des cadavres d’animaux jetés dans les carrefours, des chiens et des animaux errants.

Pour rappel, les réserves de l’Etat ainsi que les domaines publics sont morcelés et occupées par les individus, les espaces de reboisement sont systématiquement détruits et occupés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici