LA REVUE DE PRESSE

0
697

Le Progrès parle  des opportunités industrielles et le fer étant inexploité, le Tchad exporte sa ferraille. Des indices de fer sont signalés dans le Ouaddaï, l’Ennedi, le Guéra et le Tibesti mais aucune exploitation n’en est effectuée jusqu’à ce jour.

La Une de l’hebdomadaire Le Citoyen interview croisée ; Deux intellectuels parlent, le Dr Sitack Yombatina Béni enseignant a l’ENA et le Dr Ali  Abdel-Rhamane Haggar parlent de la nécessité  de la 4e République, le serment confessionnel et son impact sur la gouvernance politique et économique sans oublier la grève  et le dysfonctionnement des services publics.

Salam info se pose la question de savoir qui veut la tête de l’héritière Alixe Naimbaye, la ministre des postes est sur la sellette entre injonctions aux directeurs généraux de ne pas franchir le cap de 10 millions de dépenses sans son aval et bras de fer avec des opérateurs économiques qui ne tiennent pas leur engagement, la ministre est intransigeante dans sa volonté de réformer son département, des lobbies annoncent son départ souligne salam info qui mentionne à sa petite une Fatigué NadjoKaina a trahi ses amis, le porte-parole de Iyina NadjoKaina vient de faire une fracassante défection en s’alignant  sans honte aux cotés des oppresseurs poursuit le journal.

Combien NadjoKaina Palmer a-t-il eu de la présidence s’interroge le visionnaire, le journal nous informe que le leader du mouvement citoyen est allé se jeter dans les bras de la première dame pour dit-il lutter contre le repli identitaire. Une compromission de celui qui se dit porte-parole d’une jeunesse martyrisée. Vers un conflit ouvert entre Touadéra et Déby parlant de l’absence remarquée du président centrafricain au sommet extraordinaire de la CEMAC tenu à N’Djamena la semaine dernière Faustin Archange Touadéra a préféré envoyé son ministre des finances dans la capitale tchadienne ce qui n’aurait pas plus au président en exercice de la CEMAC Idriss Deby Itno qui depuis quelques temps n’entretient pas de bonnes relations avec le nouvel homme fort de Bangui.

Le trimestriel Abba Garde titre ça ne marche plus entre les deux patrons, les défaillances flagrantes du secrétariat général  de la présidence et l’absence de la cohésion et de la solidarité gouvernementale créent un froid entre le chef de l’État et son commis Kalzeubé Payimi Deubet. Le journal décrit Ousmane Adam Dicki comme un analphabète  illuminé à la tête des douanes et nous dit que le président Déby a signé son arrêt de mort en nommant son neveu au poste de directeur général des douanes car ce dernier a le niveau de cours élémentaire deuxième année. Conclut le journal.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici