La plateforme « Agir ensemble », s’ouvre sur les priorités de développement durablement

0
68

La plateforme « Agir ensemble pour un Tchad en paix émergent et prospère » est ouverte ce matin 08 juin au palais du 15 janvier avec un panel sur les objectifs du développement durable et le rôle des artistes dans le développement durable au Tchad et le Side Event.

Comment les artistes et la société civile peuvent-ils contribuer au développement économique et à la construction de la paix ? Quel rôle jouent-ils dans les ODD ? Sont autant des questions que les panélistes tentent d’apporter des réponses.

La société civile représentée par Mme Demba Karyom, souligne que pour le développement du Tchad, la société civile à tant donner des orientations au gouvernement pour que le Tchad vit une vie économique stable. Pour elle, la société civile n’est pas la pour revendiquer ses droits mais aussi pour contribuer à la consolidation de la paix et au développement économique. Elle ajoute qu’avec les objectifs du développement durable (ODD) ou le plan nation de développement (PND) les priorités sont déjà là mais la question c’est de voir comment faire développer et financiers ces priorités dans chaque province du pays.

Quant à la coordination nationale des artistes tchadiens (CONAT), « le rôle des artistes dans la transformation de mentalité à travers les sensibilisations est un moyen efficace de communication pour déclencher le processus de développement voulu par les autorités. Mais faute de financement des projets des artistes, le secteur reste comme le dernier des secteurs en matière de développement », remarque le coordonnateur de la CONAT M. Masngra Jonas Massengo avant de dire que les artistes sont des partenaires incontournables du développement. « Tous ce qui est l’art est un moyen de communication. L’art peux faire changer les comportements positivement, bannir les superstitions,… », Ajoute-t-il.

 Le Side Event

Le side event de la plateforme « agir ensemble »

Un samedi dit républicain devrait avoir une foule des opérateurs à son début mais visiblement, l’office national pour la promotion de l’emploi est présent avec son stand. Sa présence attire plus les jeunes chercheurs et demandeurs d’emploi. Des conseils et orientations sur comment créer et gérer son projet, comment trouver des financements pour son projet… sont donnés automatiquement à tous les visiteurs du stand.

Les jeunes visitent le stand de l’ONAPE

Non loin de là un groupe des jeunes de l’union des volontaires pour la consolidation de la paix (UNIVOLCOP) se préoccupe de volet promotion de la paix. Selon son secrétaire générale adjointe, Mlle Mariam Sabir Khariffen l’association prône la politique de l’autonomisation pour un dynamisme en milieu jeune, pour une jeunesse résolument engagée sur le progrès basé sur la solidarité, la paix, la stabilité, et la cohésion sociale. Pour elle l’UNIVOLCOP se veut un Tchad où tous les êtres humains sont unis. « La paix et la cohésion sociale pacifique sont des atouts pour l’émergence d’un pays. Les valoriser, les consolider et les préserver pour rapprocher la population reste le défi de l’association », souligne-t-elle.

Les membres de l’Union des Volontaires pour la Consolidation de la Paix (UNIVOLCOP)

A part le thème sur le développement d’autre sont au programme jusqu’à la signature de partenariat du projet Chari ZED.

KITA Ezéchiel/Ousmane Daouda Diarra

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici