« La Fonction Publique du Tchad n’est pas du tout saturée. Il y a un problème de gestion des ressources humaines et de l’organisation du travail »

0
116

L’Union des Syndicats du Tchad (UST) et ses affiliées ont pris d’assaut le stade de Paris-Congo dans le 6ème arrondissement pour la commémoration le 1er mai édition 2019, sous le thème : « Emploi massif et objectif des jeunes diplômés, socle incontournable pour le développement économique et social ».

C’est une marrée humaine, ce matin au stade de Paris-Congo pour la circonstance. Peut-on lire sur les différentes banderoles, « paradoxe tchadien : diplômés sans empois, employés sans diplômes », « recrutement et emploi des jeunes diplômés dans le secteur de développement agricole », « emploi massif des jeunes facteurs incontournables pour la sécurité alimentaire »,…

Une journée qui selon le président de l’UST, M. Barka Michel offre une occasion aux travailleurs d’exprimer leurs préoccupations, de présenter des cahiers de doléances et d’attendre du gouvernement les réponses par rapport aux problèmes sociaux que vivent les travailleurs. En justifiant le thème, il signifie que le problème de l’emploi et surtout l’emploi des jeunes n’apparait pas comme une préoccupation du gouvernement. « La Fonction Publique du Tchad n’est pas du tout saturée. Il y a un problème de gestion des ressources humaines et de l’organisation du travail », martèle-t-il.

La jeunesse de l’UST renchérit que des milliers des jeunes sont au chômage mais les opportunités ne se présentent pas à eux. « Nous jugeons que c’est quelque chose de paradoxal, et surtout d’inacceptable. Nous ne pourrions continuer à nous adapter à cette situation intolérable, que rien au monde ne justifie ! » Fustige, Houching-né Bianzoumbé président des jeunes de l’UST avant d’interpeler le gouvernement que « si rien n’est fait nous serions obligés d’aller à une désobéissance civique à chaque fois qu’une injustice est faite à notre égard », harangue-t-il  

Le ministre des infrastructures, des transports et du désenclavement, M. Abdramane Mouctar Mahamat représentant le chef de l’Etat rassure les travailleurs tchadiens que le gouvernement sera toujours aux côtés de ses partenaires pour l’amélioration des conditions de vie des travailleurs.   

« Les problèmes qui minent notre Fonction Publique et la mauvaise organisation de travail au sein des notre administration. Ces problèmes constituent une réalité que vive la plus part des fonctions publiques africaines. Ils ne sont pas spécifiques au Tchad », indique le ministre des infrastructures, des transports et du désenclavement, M. Abdramane Mouctar Mahamat.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici