La Couverture de Santé Universelle (CSU), bientôt au Tchad

0
272

Une journée d’information et de sensibilisation sur la couverture de santé universelle (CSU) des acteurs ministériels  est organisée ce matin 23 avril 2019

Après la tenue de la réflexion sur la problématique des médicaments au Tchad, il est temps pour que les acteurs ministériels et les bénéficiaires de la couverture de santé universelle soient informés. Raison pour laquelle le ministère de la santé publique organise la journée d’information et de sensibilisation à l’intention des acteurs ministériels.

La question de la couverture de santé universelle est l’un problème que rencontre les pays en développement. Ce qui engendre de nombreux défis sanitaires notamment les maladies transmissibles et non transmissibles, les taux élevés de mortalité maternelle et infantile, la pénurie des ressources humaines pour la santé, la circulation de faux médicaments et les épidémies récurrentes avec des conséquences désastreuses sur les populations.

« Le meilleur moyen d’améliorer cette situation consiste à instaurer la Couverture Santé Universelle, définie par l’OMS et l’Union Africaine comme « la situation dans laquelle toutes les populations peuvent obtenir les services de santé dont elles ont besoin et qui répondent aux normes de qualité et d’efficacité sans que le coût de ces services n’expose les usagers à des difficultés financières », souligne le Dg du ministère de la santé, Dr Rohingalaou Ndondou,

La Couverture Santé Universelle, est une composante de la Stratégie Nationale de Protection Sociale et est considérée comme l’un des  piliers central dans la lutte contre la pauvreté et la vulnérabilité inscrite dans le PND 2017-2021.

Selon Dr Rohingalaou Ndondou malgré tous les efforts consentis par l’Etat, force est de reconnaître que la population tchadienne se sent encore insuffisamment protégée face aux problèmes de santé auxquels elle est confrontée.

Dans la stratégie nationale de CSU, un mécanisme de solidarité nationale a été mis en place afin que les plus démunis puissent accéder aisément aux services de santé sans qu’elles en supportent les conséquences financières.

 

 

 

 

 

 

 

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici