Journée Mondiale de lutte contre le cancer : LTCC communique sur les facteurs de risques de cancer

0
350

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le cancer qui se célèbre tous les 4 février de chaque année, la Ligue Tchadienne pour la Lutte contre le Caner de Col (LTCC) et le ministère de la santé publique ont organisé ce matin 04 février 2018 à la faculté de médecine, la conférence débat autour de la thématique : « Changeons de comportements face aux facteurs de risques de cancer ». Cette conférence vise à échanger et à informer la population sur les facteurs de risques de cancer. Le panel est constitué de médecins et des spécialistes en la matière. Ils ont tour à tour communiquer sur la consommation de drogues : facteurs favorisants et conséquences, le cancer et l’alimentation et le cancer de colon.

Le cancer est aujourd’hui considéré comme la deuxième cause de la mortalité dans le monde. Chaque année plus de 200 cas sont notifiés au Tchad. Et selon l’union internationale contre le cancer est à l’origine de 7,6 millions de personnes meurent de cancer par an et 12 millions de nouveaux cas sont notifiés. Ce qui amène à dire si rien n’est fait d’ici 2030 le taux atteindra 11, 5 millions.

Les différentes communications faites montrent que plus de 20% cas de cancer diagnostiqués sont attribués aux infections virales ou bactériennes. Mais le tabagisme est considéré comme le facteur qui a lui seul à l’origine d’au moins 1,5 million de décès chaque année.

Devant cette situation, la Coordinatrice de la lutte contre le tabac, Dr Grâce Nénodji Mbairo a proposé dans sa communication une synergie d’action de tous les acteurs pour protéger la génération présente et future car selon elle la drogue agit doucement et insidieusement en ciblant les couches les plus vulnérables de la population avant de s’étendre et de se généraliser. « Personne n’est à l’abri de ce fléau. Tous les efforts de développement économique et social peuvent s’avérer vains si le fléau n’est pas vaincu », a-t-elle conclu.
Faisant le rapport entre l’alimentation et le cancer, le nutritionniste, Dr Himeda Makhlouf, souligne que les aliments tels que le sucre, les beignets, frites, chips, criquets, les aliments cuits à température élevée, les pesticides, les additifs chimiques et les conservateurs sont des aliments amis de cancer. Mais les aliments tels que le curcuma, les crucifères (brocolis, chou), les alliacés (ail et oignon), l’huile d’olive, la tomate, le gingembre, le citron et la peau des oranges, le thé vert sont appelés des aliments ennemis de cancer, d’où leur usager peut réduire les risques de cancer.

Le dernier et troisième des panelistes, Pr Choua Ouché par ailleurs DG de l’hôpital général de référence national (HGRN) s’est entretenu avec le public sur la question de prévention de cancer de colon et du rectum. Pour le professeur, le cancer de rectum se définit comme la prolifération anarchique des cellules développées aux dépens du côlon ou du rectum. Il conseille le dépistage et le diagnostic de tout suspect de maladie de cancer. Il a indiqué que les 50% de cancer de rectum peuvent être relevés grâce aux touchées rectales et il conseille à ces collègue médecins de n’est pas penser toujours que la présence du sang sur les selles n’est pas forcement l’hémorroïde car la méconnaissance des symptômes de cancer de rectum entraine des complications graves.
Pour que la lute soit efficace et que les objectifs soient atteint au niveau national, les conférenciers ont souhaité l’implication de tous les décideurs en valorisant l’aspect communicationnel.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici