« Implication des jeunes dans l’élaboration et la mise en œuvre du Plan de Développement Communal (PDC), cas de 4ème Arrondissement »

0
292

C’est le thème du débat public organisé par le Projet ‘‘La Voix de Paix ’’ en arabe locale, le samedi 16 février dernier au CEFOD qui a regroupé les étudiants, les associations et les jeunes venus des différentes communes de N’Djamena.

Ce débat public est inscrit dans la nouvelle stratégie du Projet « La Voix de Paix » pour un changement de comportement, la promotion de la bonne gouvernance, renforcement du dialogue entre les autorités locales, nationales et la population et la lutte contre l’extrémisme violent. Le projet à travers diverses activités créées dans le cadre de dialogues et d’échanges pour enclencher véritablement le processus du développement communal.

L’objectif visé est d’amener les élus locaux, les leaders des associations des jeunes ainsi que les spécialistes en gouvernance locale et le public à échanger sur le bien-fondé du Plan de Développement Communal et l’importance de l’implication des jeunes dans le développement de leur commune et aussi interpeller les élus locaux à impliquer ces dernier qui, généralement sont écartés dans l’élaboration et la mise en œuvre du PDC.

Après les échanges, les jeunes se disent pas consulter et ni considérer. Tant tôt leurs doléances ne sont pas transmises aux maires d’arrondissement ou elles sont mal transmises, ce qui fait le blocus.

Haroun Ramat, maire du 4ème arrondissement a rassuré que dans sa commune, il y a eu une enquête menée par les jeunes dans les ménages. Et un travail dans 14 associations environ est en cours dans sa commune, a-t-il dit.

Ce débat a été enregistré et sera diffusé dans les antennes de la radio partenaires. 12 radios au Tchad dont 3 à N’Djamena (radio nationale tchadienne, Dja FM et Al-khour-an) et suivi d’une émission interactive dans les jours à venir.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici