Idriss Deby Itno : « J’attends à ce que le coût de l’internet au Tchad soit le moins élevé de la sous-région »

0
257

Après trois jours d’intenses travaux ayant mobilisé des participants de divers horizons catégoriels et géographiques, le président de la République du Tchad Idriss Deby Itno a clos les activités du forum Tchad-Numérique consacrées au Numérique suivant une approche à la fois rétrospective et prospective.

Pour le président Deby, c’est qu’en ces temps marqués par une crise économique et financière qui appelle à une diversification de l’économie pour en atténuer les effets et consolider les bases de l’Etat, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication mérite que soient conçues des stratégies cohérentes et efficaces en vue de leur généralisation.

Pour lui, l’organisation de ce « Forum Tchad Numérique » a donc permis d’établir un diagnostic exhaustif du rôle et de la contribution de ce performant outil de développement et de faire des projections pour une meilleure optimisation de son utilisation.

Des progrès significatifs dans les deux dernières décennies

Deby a signifié que des progrès appréciables ont été enregistrés au cours des deux décennies qui ont suivi le processus de restructuration du secteur des postes et des communications électroniques : L’adoption d’un ensemble de textes juridiques propres à ce secteur, ainsi que la réalisation de la fibre optique sur les axes Komé – N’Djaména et N’Djaména – Adré sur un total de près de 2.200 km, témoignent des efforts consentis.

« Toutefois, en dépit de ces avancées appréciables, notre ambitionne saurait se satisfaire des résultats obtenus, car le développement optimal d’un vaste pays comme le Tchad demande des efforts constants, des actions pertinentes et cohérentes, ainsi que la mobilisation des moyens conséquents pour atteindre des objectifs encore plus élevés », indique Idriss Deby. Avant d’ajouter que face à l’énormité des besoins et à la limitation des moyens, la solidarité internationale revêt toute son importance, car elle procède de l’œuvre de promotion humaine qui s’exprime à travers cette forme d’action. 

« Nous fondons, en effet, de réels espoirs sur les activités postales et les communications électroniques en tant que vecteurs devant booster encore plus significativement le développement de notre pays et aucun effort ne sera ménagé en vue d’assurer la généralisation de leur utilisation à l’échelle de l’ensemble du pays », précise le président Deby.

Un puissant vecteur de croissance

Les Technologies de l’Information et de la Communication constituent, disais-je, un puissant vecteur de croissance au regard de leurs multiples incidences positives sur les différents secteurs économiques, sociaux et culturels.

« Les technologies de l’information et de la communication doivent être véritablement au service de la population. C’est la raison pour laquelle je m’emploierai personnellement à ce que l’action publique dans ce domaine soit amplifiée et que tous les obstacles qui freinent l’évolution des TIC soient levés.», annonce-t-il.

Un Technopark d’ici 2020

« Dans cette perspective, je peux d’ores et déjà vous assurer de la création au cours de l’année 2020 d’un Technopark ou zone franche de télécommunications dédiées aux jeunes startupers qui méritent un accompagnement massif des pouvoirs publics », rassure-t-il.

« Je m’engage également à veiller, dans le cadre du projet « Ville Intelligente », à la mise en place des points de connexion internet gratuite à travers nos villes et nos universités, à l’intention des jeunes ainsi que d’autres couches de la société de la population », promet-il.

Les participants lors de la clôture du forum Tchad-numérique 2019

Les des opérateurs économiques doivent conjuguer des efforts

De même, les opérateurs et l’État doivent conjuguer leurs efforts, afin d’accentuer davantage la baisse des tarifs de connexion internet au Tchad. « J’attends à ce que le coût de l’internet au Tchad soit le moins élévé de la sous-région. Cela est possible et cela doit être fait, tout en veillant à l’amélioration de la qualité des services fournis aux usagers », insistet-il.

« Pour ce faire, la tarification des communications électroniques doit être véritablement orientée vers les coûts réels et que la politique fiscale soit calibrée à ces objectifs », poursuit le Chef de l’Etat Idriss Deby.

L’investissement dans ce secteur prometteur sera poursuivi avec en perspective la connexion prochaine en fibre optique de notre pays avec le Niger et le Nigeria, ainsi que l’interconnexion progressive de nos provinces.

Pour le président Deby, l’économie numérique doit contribuer à l’essor du Tchad et à cet égard, il importe de créer les conditions qui puissent favoriser la réalisation de cet objectif global à travers l’élaboration des politiques et des stratégies cohérentes et réalistes.

Les TIC ont une importance capitale

« Si l’importance des technologies de l’information et de la communication dans la vie des nations n’est plus à démontrer, il n’en demeure pas moins que leur mauvaise utilisation peut s’avérer désastreuse tant en ce qui concerne la vie privée des individus, la sécurisation des systèmes d’information des entreprises et des institutions qu’en ce qui concerne la sécurité de l’Etat et le devenir d’une nation », martèle-t-il avant d’en renchérir que pour un pays comme le Tchad qui a connu des heures sombres dont personne ne souhaite la résurgence, il n’est pas admissible que l’Internet en tant que moyen de communication et de diffusion de l’information soit détourné à des fins malveillantes par certains individus animés d’intentions funestes pour la paix sociale et l’unité nationale.

La « cyber-haine » et «le cyber-communautarisme »

Sur ce point, le président Deby dit c’est un poison insidieux pour notre jeune nation.

« Prenez garde aux visées manipulatrices et aux tentations nocives auxquelles incitent l’anonymat et l’errance numérique. Il est certain que l’internet est un formidable instrument de communication et de rapprochement des cœurs. Il est tout aussi certain que l’internet peut rapidement se transformer en un redoutable facteur de dislocation des liens sociaux », prévient-il.

Les participants lors de la clôture du forum numérique

« La liberté d’expression a toujours été mon crédo »

« J’ai consacré toute ma vie active pour que vous puissiez vivre dans un pays libre, digne et uni. La liberté d’expression a toujours été mon crédo et elle demeurera toujours mon cheval de bataille », rassure Idriss Deby Itno.

Il poursuit en disant « exprimez-vous en toute liberté ! Donnez votre avis sur la conduite des affaires publiques ! Critiquez librement l’action des vos gouvernants ! C’est votre droit le plus absolu comme je l’ai toujours affirmé ».

« Mais, je vous exhorte à ne pas contribuer à répandre les idées rétrogrades et autre « fake news » qui, à force, fragilisent le lien social et finissent par ébranler la concorde nationale. Dites-vous bien que l’internet n’autorise pas toutes les expressions ; et que toutes les expressions sur internet ne sont pas toujours des vérités », exhorte Deby à la jeunesse.

Levée des mesures sur la restriction des réseaux sociaux

Pour le président Deby cette restriction depuis quelques mois, est due à des impératifs sécuritaires qui avaient conduit le Gouvernement à renforcer les conditions d’accès et les mesures de contrôle des communications électroniques. Ces mesures se sont imposées dans un contexte de menace terroriste accrue que personne ne pouvait ignorer.

« Aujourd’hui, une réévaluation de la situation me conduit à instruire, séance tenante, les services concernés, à l’effet de léver immédiatement ces mesures de restriction d’accès, à tous les réseaux sociaux en particulier ». « Cela dit, j’en appelle une nouvelle fois au sens de responsabilité de tous, afin que ces outils de communication soient effectivement un atout pour notre développement et non une source de division de notre peuple », conseille-t-il.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici