Fondations Aliko Dangoté, Bill & Melinda Gates soutiennent la vaccination de routine au Tchad.

0
162

Un accord de protocole d’entente entre le gouvernement Tchadien et les fondations Aliko Dangoté, Bill & Melinda Gates a eu lieu ce matin 27 mai 2019 à l’hôtel Ledger Plazza de N’Djamena pour le renforcement des activités de la vaccination de routine de 2019 à 2023.

C’est une subvention de 4 576 308 337 Fcfa pour redynamiser la vaccination de routine dans les provinces de Hadjer Lamis, du Kanem et du Lac sur une période de cinq (5) ans allant du 2019 au 2023. Ces trois provinces du Tchad sont considérées comme des zones de haut risque en raison de leur proximité avec le Cameroun, le Niger et le Nigeria qui continuent à notifier les cas de la poliomyélite tandis que le Tchad est déclaré depuis 2012 comme pays indemne du virus sauvage de la polio.

Ces fonds permettront selon le ministre de la santé publique Aziz Mahamat Saleh d’atteindre les objectifs 90% de couverture vaccinale sur l’ensemble du territoire et 80% dans chaque district sanitaire d’ici 2021. Pour le ministre les trois provinces choisis présentent de faible couverture vaccinale. « Celle du Kanem est estimée à 20%, 16% pour le Hadjer Lamis et le Lac 12%. Pour protéger ces provinces des maladies évitables par l’immunisation, la mise en place des programmes de vaccination de routine forts et durables s’avère nécessaire », enseigne-t-il.

Pour ces fondations Aliko Dangoté et Bill & Melinda Gates, c’est en conjuguant les efforts que les objectifs fixés seront atteints. « C’est vrai vous avez éliminé la polio mais avec la proximité, c’est important d’améliorer la couverture vaccinale », souligne Madame Zouera Youssoufou de la Fondation Aliko Dangoté ajoutant l’implication de tous les leaders surtout religieux et coutumiers est important dans cette lutte. « Les programmes où tout se fait au niveau central sont très difficiles à réussir au niveau des communautés. On a absolument besoin du soutien de tout le monde et vraiment les chefs religieux et coutumiers », insiste-t-elle.

Il faut noter que le Tchad est exempt du virus de la poliomyélite depuis juin 2012 mais récemment à Mada au Cameroun, mois en cours (mai 2019)  un cas de cVDPV-2 a été détecté et la circulation active du cVDPV-2 depuis 2016 dans l’Etat du Bornou au Nigeria. C’est pourquoi la présente subvention des partenaires à cette vaccination de routine vient pour renforcer entre autres la gouvernance, la rédevabilité et responsabilité ; accès et utilisation des services ; la sécurité du vaccin, chaîne du froid et logistique ; le contrôle, évaluation et supervision formative ; la surveillance épidémiologique  et enfin la mobilisation sociale et engagement de la communauté dans la formation et le développement des compétences.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici