Fait divers : A 11 ans, elle est devenue mère

0
627

L’histoire s’était déroulée en Guinée Conakry, relayée par le site web sénégaldirect.net en date du 20 février 2019. La fillette de 11 ans portait la grossesse de son beau-frère d’une trentaine révolue depuis neuf (9) mois. Elle a été admise d’urgence en salle d’accouchement dans un hôpital de son village. Bien, heureusement, l’accouchement s’est bien déroulé, la petite maman ainsi que son nourrisson se portent très bien.

Dès que la nouvelle est filée, l’homme est devenu introuvable. De peur d’être mis en arrêt, l’auteur des faits a pris la tangente, laissant derrière, une famille éplorée, la petite fille et son nourrisson.

A 11 ans elle est devenue certes la plus jeune mère africaine mais que disent les textes sur les droits de l’enfant de ce pays ?  A quoi sert bon de manger le fruit défendu de sa petite belle-sœur de 11 ans jusqu’à produire une pomme ?

Cette histoire est triste, au moment où les décideurs du continent haranguent le mariage d’enfants, sous d’autres cieux des individus se lancent de jour  en jour dans cette pratique ?

Pourtant la Guinée-Conakry s’est engagée à respecter, défendre et promouvoir les droits de ses enfants. Malgré ses promesses, de nombreux problèmes entravent encore la pleine jouissance des droits des enfants guinéens.

Il faut dire que le mariage des jeunes filles reste encore pratique courante en Guinée Conakry. La moitié des filles sont mariées avant l’âge de 18 ans. Beaucoup de ces mariages sont arrangés sans le consentement de ces dernières.

Le mariage précoce des filles a des conséquences négatives sur leur santé, leur développement et le plein exercice de leurs droits. Mariées adolescentes, les jeunes filles sont limitées dans leurs interactions sociales, car elles ont abandonné leur scolarité.

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici