Entreprendre 2019 : Est-il possible que l’Économie Numérique soit un gage du développement de la sous-région Afrique centrale ?

0
653

Le Tchad ainsi que les autres pays de la sous-région, considérés comme les pays sous-développés, cherchent à travers leurs jeunesses à se décoller de ce rang. Pour y arriver, plusieurs rencontres s’organisent et se succèdent dans cette région et surtout au Tchad. Allant dans le même cadre, une rencontre est prévue les 28 et 29 décembre 2018 sous le thème : « La place de l’économie numérique dans la transformation de la sous-région Afrique Centrale » par la génération ABCD à N’Djamena au Radisson Blu.

La place des technologies de l’information et de la communication n’est plus à démontrer dans le développement économique et social d’un pays au 21e siècle dit l’ère digitale. Bien que le Tchad ne soit pas avancé en matière de technologie, le prix des coûts de connexion à Internet est revu en baisse par les opérateurs téléphonique pour permettre l’accès à l’Internet pour tous. Dans la sous-région, un véritable marché de l’économie numérique se dessine à l’horizon et pouvant accélérer la transformation sociale et économique de cette sous-région Afrique centrale considérée comme la plus pauvre au monde.

Pour Andréas Koumato, président de la génération Any Body Can Dream et l’un des meilleurs entrepreneurs au Tchad, c’est triste de sortir le matin, de voir la jeunesse restée mains croisées et abandonnée à elle-même loin des opportunités pour se prendre en charge. « L’importance de l’entrepreneuriat est d’amener les jeunes qui sont majoritaires en terme de population à s’intéresser et de saisir toutes les opportunités qu’apportent l’économie numérique en terme de création de richesse, d’emploi, d’opportunités et d’impact social pour une amélioration sans précédent des conditions de vies du plus grand nombre dans cette région ». Selon lui, la Chine qui n’était qu’un pauvre pays a vu son développement croitre grâce à l’économie numérique et cela est aussi possible pour l’Afrique et surtout la sous-région de l’Afrique Centrale.

Pour que l’économie numérique soit une vache à lait pour la sous-région Afrique Centrale, les gouvernants doivent faire plus d’effort pour faciliter la libre circulation  des personnes qui permettra le partage des expériences et surtout  revoir en baisse la fiscalité pour tout entrepreneur et si possible d’exonérer quelques entreprises pour accroitre ces services dans toute l’Afrique. Instaurer et vulgariser l’enseignement de NTIC dans les écoles primaires, lycées et universités seraient des atouts dans la vie de ces futurs cadres pour éviter le chômage.

L’importance de la technologie numérique

Les technologies numériques réinventent notre société en investissant progressivement tous les domaines de notre vie quotidienne et tous les secteurs de l’économie. De l’innovation médicale à la mobilité, en passant par la communication, l’industrie, la sécurité, le traitement de l’information, le développement des loisirs… le numérique révolutionne nos manières de produire et d’interagir avec notre environnement. Il a déterminé des changements profonds dans la société mais également dans la vie et le fonctionnement des entreprises. Le numérique nous accompagne dans notre quotidien. Il est là lorsqu’on consulte nos messages sur nos smartphones, lorsqu’on contacte notre ami qui habite sur un autre continent, lorsqu’on effectue un achat sur un site de e-commerce ou encore lorsqu’on suit le cours à distance. Le numérique est partout et le monde se transforme avec de nouveaux usages, l’émergence de technologies innovantes et l’offre de services nouveaux aux usagers et clients.

Le secteur du numérique est aussi porteur d’emploi. C’est un levier important de la croissance et de la compétitivité des pays. Toutes les entreprises, qu’elles soient du secteur du numérique ou pas, font usage du numérique pour se développer, améliorer leurs processus internes ou offrir de nouveaux produits ou services. C’est ainsi que le secteur de la finance, qui est le secteur qui recueille le plus de données numériques, a recours au Big Data (capture, stockage, analyse… de données massives) pour traiter et analyser les données et en tirer une information à valeur ajoutée. De la même façon, le secteur des transports utilise des systèmes embarqués et offre des services numériques innovants pour répondre aux enjeux de réduction de trafic, de sécurisation des modes de transports. Ce sont tous les secteurs d’activités qui font usage du numérique et appel à de nombreuses familles de métiers.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici