ÉNERGIE: LE MINISTÈRE DU PÉTROLE ET DE L’ÉNERGIE MET EN PLACE LES TEXTES LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES

0
1108

Le ministère du pétrole et de l’énergie a organisé un atelier de validation de lettre de politique énergétique et des projets de textes législatifs et réglementaires du secteur de l’énergie du 17 au 18 Août 2018 à l’hôtel Radisson blu. Ces textes sont vraiment les bienvenus ?

Depuis la nuit de temps, les tchadiens connaissent une souffrance sans équivoque sur la question d’énergie et d’électricité. Cet atelier vient non seulement règlementer ce secteur énergétique mais aussi de booster ledit secteur en lui dotant d’un cadre propice pour un accès durable à l’énergie à tous à l’horizon 2030 au Tchad. Pour le ministère en charge du pétrole et de l’énergie, c’est un privilège de disposer des textes autour de secteur : «  aujourd’hui, nous disposons de projets de textes de qualité relatifs à la lettre de politique énergétique, à la loi relative au secteur de l’énergie électrique et à certains décrets d’application. Je peux affirmer que le Tchad a entrepris véritablement sa transition énergétique en se tournant vers le mix énergétique basé sur l’intégration des énergies renouvelables dans la production et sur la promotion de l’efficacité énergétique ».

Le secteur énergétique au Tchad est un secteur que l’on peut dire sans ambages « mourant », coupure abusives d’électricité, l’insuffisance de gaz et voire la pénurie de carburant. Toutefois, mettre en blanc/noir les textes régissant ledit secteur, s’avère nécessaire aux yeux du ministère de tutelle, en sa tête M. BOUKAR MICHEL : « La mise en place de l’Autorité de Régulation du Secteur de l’énergie Électrique (ARSE) est un présage de la volonté affiché par mon département d’assainir la scène énergétique au Tchad et d’instaurer un cadre de dialogue entre le secteur public, le secteur privé et les consommateurs. Les objectifs fixés dans la lettre de politique énergétique à l’horizon 2030 sont certes ambitieux mais je compte sur l’abnégation de tous les acteurs impliqués dans le secteur de l’énergie au Tchad pour les atteindre et je peux déjà vous assurer de l’engagement de mon département à jouer sa partition. Je ne peux pas passer sous silence l’axe stratégique de la lettre de politique énergétique sur la promotion de la coopération régionale. De par sa position géographique, le Tchad devrait tirer avantage des interconnexions électriques. ».

Le ministre du pétrole et de l’énergie M. BOUKAR Michel sollicite l’aide de tous les acteurs concernés afin que l’installation au Tchad du Centre Régional pour les énergies Renouvelables et l’Efficacité Énergétique de l’Afrique Centrale ait lieu.

 

Les travaux ont été effectués à l’intervalle de 03 mois par le cabinet d’expertise ISMART – SIL venu de Burkina Faso.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici