Education : 167 écoles privées seront fermées et les enseignants de l’Etat n’interviendront plus dans les privées.

1
648

L’annonce est faite suite à la présentation de rapport d’évaluation des établissements d’enseignement primaire et secondaire dans la ville de N’Djamena, par le ministère de l’éducation nationale et de la promotion civique, jeudi 29 août 2019.

« Il ne s’agit pas de prendre quelqu’un qui sait lire et écrire et venir lui donner une salle de classe pour enseigner les enfants », a harangué le ministre de l’éducation nationale et de la promotion civique, Abakar Assidick Tchoroma, lors de la présentation de rapport de mission effectuée du 15 novembre 2018 au 03 juin 2019 dans les 1025 établissements scolaires privés de la capitale. La mission consiste à s’assurer de la conformité aux normes régissant l’enseignement privé et la qualité de l’enseignement.

Sur 1025 établissements privés recensés, 167 ne respectent pas les normes et doivent être fermés. Selon le directeur de l’enseignement privé, Lol Ali Choua le décret 1916 du 24 décembre 2018 détermine bien les normes dont un établissement d’enseignement prive doit respecter.

Rappelant à l’ordre ces établissements pointés de doigts, le ministre de l’éducation et de la promotion civique, Abakar Assidick Tchoroma a indiqué que « Chaque promoteur privé doit avoir ce document, le lire et savoir exactement ce qui lui revient comme responsabilité en pensant ouvrir un établissement privé ».

Abakar Assidick Tchoroma a mis en garde les promoteurs des écoles privées contre l’utilisation des enseignants de l’Etat. Un ultimatum est donné à cet effet. « A partir de cette année, un enseignant qui déserte les écoles publiques pour aller travailler dans le privé, celui-là doit être sanctionné et l’école également doit être sanctionnée »,  a sommé le ministre.

Pour une bonne qualité de l’enseignement dans les établissements privés dans la ville de N’Djamena, Abakar Assidick Tchoroma a annoncé que  des  descentes périodiques seront faites pour voir le contenu des programmes d’enseignement, le nombre des enseignants et leur qualification.

Ce rapport de mission de contrôle et de recensement des établissements scolaires privés de N’Djamena, n’incrimine pas seulement les 167 établissements privés mais aussi les enseignants fonctionnaires du public sont sommés de ne plus intervenir dans les écoles privées.

Facebook Comments

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici