Economie : Les réserves de la BEAC ont augmentés de 38%

0
268

Le Gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli président de la commission bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC) a animé une conférence de presse hier soir à l’issue du séminaire sur la diffusion du nouveau dispositif portant réglementation des changes dans la CEMAC.

Objectif échangé avec les médias nationaux et internationaux sur les réserves de la banque centrale durant ces dernières années en matière de réglementation des changes dans la CEMAC.

« Les réserves ont beaucoup augmentés. De 2016 à 2018 nous étions à 38%, un glissement annuel de 30 à 36% », a souligné le Gouverneur de la BEAC, Abbas Mahamat Tolli.

En 2016, selon Abbas pour la sortie de la crise, les chefs d’Etat se sont réunis pour prendre une mesure commune. Des réformes de la réglementation des changes ont été entreprises. Le diagnostic de la situation macroéconomique réalisé sur cette situation ressort que la politique monétaire à cette époque n’était pas sous-tendue par une réglementation des changes adaptée à l’évolution.

Devant cette situation des instructions ont été donné par le Gouverneur de la BEAC en vue d’accélérer la réforme de régulation de transaction avec l’extérieur, afin de rendre plus efficient la gestion des réserves de changes et la conduite de la politique monétaire en zone CEMAC.

En 2016 les réserves de la BEAC sont à peu près de 2 400 milliards. « Mais aujourd’hui, nous sommes au-delà du double », s’est félicité le Gouverneur, Abbas avant d’ajouter que le cadrage macroéconomique s’est stabilisé en faveur des bonnes pratiques en matière de l’édition des finances, des réformes du dispositif, des appuis extérieurs. « La réglementation des changes en particulier  a permis aux de céder de mars 2019 à juin 2019, 1 378 milliards, alors qu’en 2018 nous étions à 6 105 milliards», a-t-il renseigné

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici