DOURBALI : L’EAU, DENREE RARE A GONORI

0
2700

Le manque d’eau potable on ne parlera jamais assez. Gonori un village situé environ 10 km vers le Nord-Est de Dourbali d’où la population se peine chaque jour pour trouver de l’eau de potable. Des colonnes se dressent devant un seul point d’eau. Il faut des heures pour être servi. Une situation qui met en mal cette population qui demande aux autorités de les fournir de l’eau.

Dans cette localité, l’eau est une denrée très rare et pour en avoir, il faut faire un effort très considérable chaque matin.  Il faut toujours se présenter à l’heure de pointe.  Devant un seul forage d’eau alimenté par un générateur situé au milieu de ce village, les bidons sont alignés suivant l’heure d’arrivée. Ce point d’eau selon les paysans est installé depuis 27 ans et le seul pour tout le village. C’est aussi ici qu’on abreuve les animaux, a déclaré un éleveur.

Pour une villageoise pointée en accueille avec les autres pour le ravitaillement, le seul souci c’est d’avoir de l’eau. Parce que les femmes de ce village et les villages environnants souffrent énormément par rapport à l’eau. Les villageois lance un vibrant appel aux autorités et personnes de bonne volonté de leur construire un château d’eau pour qu’ils puissent avoir de l’eau potable.

Pour le distributeur d’eau, il faut une pièce de cinquante franc pour avoir trois bidons d’eau par jour. Cette somme permettra d’entretenir le générateur et chercher du carburant. Cet homme, la quarantaine, plaide pour un château d’eau pour ce village à vocation agro-pastorale.

Le cri d’alarme de cette population auprès des autorités, c’est d’avoir de l’eau car, l’eau c’est la vie.

AHMAT MAHAMAT AHMAT

Laisser un commentaire Annuler la réponse.