DES ORDURES EN PLEIN MARCHE CENTRAL : A QUI LA RESPONSABILITE ?

0
350

A l’entrée sud du marché central, des tas d’ordures se trouvent en plein milieu du goudron, là où on vend généralement les denrées alimentaires (céréales, légumes…), et la plupart d’ailleurs des produits que l’on consomme crue.

La saleté, une chose qui dégoûte pour sa malpropreté et nuit vraiment à la santé de l’homme. Plus nous consommons des produits exposés au tour des saletés, plus les maladies nous atteignent, tel est le cas des ordures stockés au marché central, à l’air ou les vendeuses font leur commerce. Cette responsabilité qui, pour la majeure partie de la population revient à la charge des autorités communales, pour d’autres ce n’est pas le cas, cela doit être une forme d’éducation personnelle et la redevabilité est à tous de conserver les ordures dans des bacs.

Les agents de la mairie de N’Djamena qui faufilent chaque jour parmi les commerçants pour collecter les taxes, deviennent aveugles sur ses ordures. Même s’il faut attendre qu’on entasse suffisamment les ordures avant de venir emporter, des bacs à ordures doivent être prédisposés pour les recueillir d’une manière ordonnée. C’est à cela qu’une marchante ambulante ajoute : « la mairie vient souvent ramasser ses ordures, uniquement lorsque c’est en grande quantité ».

Les déchets inutilisables dont on se débarrasse, et surtout stockés sur le marché même pour un temps record, demeure un danger pour la santé et implique tout le monde.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici