CONCERT DE SOUTIEN A DOBIAN ASSINGAR, PRÉSIDENT D’HONNEUR DE LA LIGUE TCHADIENNE DES DROITS DE L’HOMME AU TCHAD

0
607

François Djékombé et ses paires ont tenu un point de presse ce 16 novembre 2018 pour annoncer un concert qui sera dédié pour le lever du fonds en faveur de M. Dobian Assingar défenseur émérite des droits de l’Homme, malade depuis quelques mois d’où la santé reste toujours fragile. Ce concert prévu au centre Centre Don Bosco, aura lieu samedi, 24 novembre 2018.

Ce concert qui a droit d’avoir lieu, ne sera pas organiser pour faire danser, sauter mais plutôt pour faire réfléchir et collecter de fonds pour guérir un semblable  « M. Dobian Assingar, défenseur émérite des droits de l’Homme est malade depuis plusieurs mois. Son état de santé demande une évacuation sanitaire et une opération, alors que c’est la 3ème année déjà que toutes les sources de revenus de M. Dobian Assingar ont été coupées. Alors Directeur des Affaires et Financières, ce qu’on appelle communément DAF du défunt ONDR, office national de développement rural, M. Dobian a été remercié en monnaie de singe, après presque 3 décennies de service rendu à notre pays » regrette François Djekombé, le président d’organisation ce concert.

A rappeler,  grâce à l’intervention de la bonne volonté de quelques organisations internationales que M. Dobian Assingar avait connu des soins chirurgicaux « mais comprenez que le soutien extérieur ne sera jamais considéré comme un lac où coulent des eaux abondantes et intarissables » a fait comprendre M. François.

Pour les organisateurs, le cas de M. Dobian Assingar , président d’honneur de la ligue tchadienne des droits de l’homme au Tchad, est un cas très grave qui nécessite une intervention urgente. Toutefois, ils ne perdent pas la vue sur certaines pratiques tchadiennes  néfastes « Nous devons agir. Vous savez, les Tchadiens, pour ne pas dire certains Tchadiens, ou encore pour être plus inclusif, nous les Tchadiens, on a cette manie d’observer la plus grande indifférence, face à des situations qui interpellent notre conscience, et c’est lorsque l’être aimé ou supposé aimé passe de vie à trépas qu’on sort les gros moyens pour l’achat de cercueil de luxe et l’organisation de funérailles pompeuses, le tout assaisonné de beaux discours teintés d’hypocrisie et de folklore inutile, ce qu’un professeur de Philosophie appelle des oripeaux et des oriflammes,  c’est-à-dire des choses sans valeur, mais qui brillent, pour rendre des hommages à titre posthume. Il est temps de changer un tout petit peu cette perception des choses, pour célébrer, ne serait-ce qu’une fois, un héros vivant » conseillent-ils.

A ces fonds qui seront levés, sera ajouté la part de la diaspora tchadienne, surtout du Canada et des États-Unis d’Amérique, et c’est l’ensemble de ces fonds qui sera remis, intégralement  à M. Dobian Assingar, pour ses soins.

Au rendez-vous de ce concert Sultan, Rayskim , N2A, le groupe Décibel, Hadre Dounia, Razzolo et bien d’autres qui se sont décidés d’apporter leur part de gâteau pour rendre hommage à M. Dobian Assingar à son vivant et pour dire aussi que la musique n’est pas faite seulement pour écouter et danser mais aussi pour sauver de vie.  Dariustone Blaise et François Djekombé sont deux responsables principaux de l’organisation.

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici