Commémoration de la 10ème année de l’émission « Café littéraire »

0
264

L’Anniversaire de la 10ème année d’existence de l’émission Café littéraire a été marqué par le panel sur le devenir de la littérature tchadienne et la contribution de la radio pour la culture, hier 30 avril 2019 à la Maison de Quartier de Chagoua dans le 7ème arrondissement de n’Djamena.

L’émission « Café littéraire » a été lancée le 07 avril 2009 en faveur de la nouvelle grille des programmes de la radio FM Liberté. En ce temps, beaucoup des gens suivaient la radio avec toutes sortes d’émission mais il n’y a pas une émission sur la littérature tchadienne. Ce qui a amené la création de l’émission « Café littéraire ».

« L’objectif est de donner la parole aux auteurs, faire connaitre et vulgariser la littéraire afin de s’agrandir et donner le goût de lecture aux lecteurs », souligne le présentateur Sosthène Mbernodji.

Le présentateur de l’émission « Café littéraire » Sosthène a également signifié que « Dix ans après, il est nécessaire de jeter un coup d’œil sur le chemin parcouru. Je ne sais pas, si les objectifs sont atteints. C’est à vous de dire. Mais de ces objectifs à ses débuts, je me suis rendu compte qu’au fil des années, « Café littéraire » est devenue une émission de la pensée spéculative, une tribune de fermentation des idées, de la culture, une émission qui s’est imposée tant par la rigueur du présentateur que je suis, que par la qualité des invités qui ont donné du goût à suivre et être au rendez-vous de chaque mardi soir ».

La démarche étais simple, explique le présentateur, « je prends attache avec l’auteur ou écrivain, je dois parcourir son livre, lui adresser un protocole de questions et c’est en ce moment qu’on monte à l’antenne ».

Durant ces 10 ans, plusieurs invités ont passé par l’émission (des hommes politiques, des figures ecclésiastiques, les médecins, les universitaires, des écrivains étrangers, des professeurs de français des lycées…).

Pour Allah-issem Anges « le Café littéraire est l’une des émissions qui entre dans la droite ligne de la radio parce qu’elle l’a inscrit dans ses objectifs notamment l’article 5 des statuts », a-t-il rappelé.

Pour le paneliste Beral Mbaïkoubou, l’écrivain de son état tranche que « l’émission Café littéraire est la version audio du livre ».

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici