COBAC : Les technologies de paiement électronique ont connu une avancée dans la CEMAC

0
991

A la fin de la première journée de travail, sur le thème : « Diffusion du nouveau dispositif réglementaire relatif aux services de paiement dans la CEMAC, le président de la COBAC, Abbas Mahamat Tolli, Gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) a animé une conférence de presse. Une conférence au cours de laquelle il a annoncé que le secteur de paiement électronique a une évolution significative.

« Les récentes innovations technologiques ont favorisé une évolution sensible du marché de service de paiement dans la CEMAC, qui permet aujourd’hui de réaliser de transactions financières : dépôt, retrait d’espèce, transfert d’argent, paiement de facture », a renseigné Abbas Mahamat Tolli.

Cette évolution est du à travers un guichet unique de banque, un terminal de paiement électronique, une carte de paiement prépayée, un ordinaire et aussi un téléphone portable connecté en réseau de télécommunication. Ce sont des types de service développés dans la CEMAC à travers le mobileBanking qui, du fait de la forte pénétration des téléphonies mobiles  constitue une voie privilégiée pour atteindre des populations et des zones géographiques ayant peu et/ou pas accès aux services financiers de base contribuant ainsi à l’inclusion financière dans la CEMAC.

C’est pourquoi, selon le président de la COBAC, Abbas Mahamat Tolli, le comité ministériel de l’UMAC a décidé d’adopter un cadre de supervision de surveillance adaptée aux enjeux et aux nouveaux risques liés aux services de paiement et permettant aux populations de la CEMAC de profiter pleinement de ces services.

Les journalistes à la conférence de presse de la COBAC Ph/Tachad.com

Garantie des nouveaux dispositifs

Devant les hommes des média, Abbas Mahamat Tolli a précisé que dans ce secteur de service de paiement les principaux axes et innovations majeurs du nouveau dispositif réglementaire relatif aux services de paiement dans la CEMAC vont permettre de clarifier les rôles ainsi que les responsabilités des superviseurs qui sont la COBAC et la Banque Centrale, de distinguer les prescriptions applicables aux régimes juridiques de paiement, qui est un instrument de paiement relatif aux prestataires de services habilités à les exercer.

La réglementation de l’ensemble des activités de paiement impliquant notamment la supervision de la confusion entre le monde électronique et compte bancaire de paiement; la clarification des conditions d’autorisation des établissements de micro finance pour l’exercice des activités de service de paiement ; la création d’une catégorie spécifique des établissements fournissant de titre à des professions habituelles et à des exclusions de tout autre service de paiement ainsi que l’édition des normes prudentielles spécifiques pour ces établissements sont d’autres prescriptions définies dans ces nouveaux textes de la CEMAC

Eu égard à ces impératifs qui s’imposent aux prestataires de services de paiement dans la communauté, Abbas Mahamat Tolli, gouverneur de la BEAC, a souligné l’importance de sensibiliser les parties prenantes aux nouveaux enjeux de ces dispositifs.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici