CEN-SAD : Opérationnalisation du nouveau texte et la Sécurité au cœur des échanges

0
250

Les 29 Etats africains de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD) se sont réunis à N’Djamena, ce samedi 13 avril 2019 à l’hôtel Radisson Blu pour une session extraordinaire de la conférence des Chefs d’Etat. C’est en présence du Chef de l’Etat, Idriss Déby Itno, président en exercice de la CEN-SAD.

La question de la sécurité et l’opérationnalisation du nouveau texte est au cœur des échanges. Le 16 février 2013, les Chefs d’Etat de la CEN-SAD se sont regroupés à N’Djamena pour déterminer l’acte 1 de la renaissance de la communauté avec l’adoption d’un traité révisé.

Cette session extraordinaire de N’Djamena vise à enclencher l’acte 2 de la renaissance de la CEN-SAD avec l’entrée en vigueur du traité révisé.

Pour le secrétaire général par intérim de la CEN-SAD, Ibrahim Sani Abani « Ce sommet se tient dans un contexte marqué par plusieurs défis au nombre desquels les menaces à la paix, à la sécurité. C’est à cette fin que les Chefs d’Etat ont décidé que la nouvelle CEN-SAD soit une nouvelle structure organisationnelle avec un mandat recentré autour de deux priorités fondamentales, la paix, la sécurité et le développement durable », a-t-il justifié.

Ensuite, Ibrahim Sani Abani est revenu sur les maux qui minent le développement et la quiétude des populations de l’espace sahélo-saharien notamment le terrorisme, la rébellion, le trafic de drogue. « Sauf l’union des forces (la force mixte, la force du G5 sahel, la MINUSMA, la MISUM, la MUNIAC et la MUNISCA) qui peut apporter une solution à la crise ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici