Cahier de doléance de la Confédération Syndicale du Tchad (CST)

0
223

Nous, travailleuses et travailleurs de la Confédération Syndicale du Tchad réunis à l’occasion de la célébration de la fête du travail, le 1er Mai 2019, demandons au Gouvernement ce qui suit :

  • L’application intégrale de l’Accord du 14 Mars 2018 entre le Gouvernement du Tchad et les Organisations Syndicales ;
  • Le Paiement en totalité des salaires des fonctionnaires ainsi que les pensions des retraités ;
  • L’achèvement de l’Audit des Diplômes et de l’assainissement du fichier de la solde en vue de l’amélioration des conditions de vie des travailleurs ;
  • La suppression du gel des effets financiers des avancements ;
  • La résolution de la problématique de la cherté de vie ;
  • Le Respect des Règles de la bonne Gouvernance au Tchad ;
  • La mise en œuvre du principe de l’Homme qu’il faut à la place qu’il faut ;
  • La mise en place d’un mécanisme rigoureux de collecte des recettes de l’Etat et de maitrise des dépenses publiques ;
  • Le relèvement du montant des allocutions familiales et son extension à tous les enfants ;
  • L’Augmentation de la représentation de la Confédération Syndicale du Tchad dans les Institutions Publiques tripartites ;
  • La Ratification de toutes les Conventions Internationales en matière de droit de travail et la promulgation des textes réglementaires en vue de leurs applications ;
  • L’adoption sans délai des textes relatifs à la couverture santé universelle à l’ensemble des travailleurs y compris ceux du secteur informel ;
  • La poursuite des négociations dans le cadre normal de la fonction publique, à travers le Comité National du Dialogue Social.

Fait à N’Djamena, le 1er Mai 2019

Les travailleuses et travailleurs de la Plateforme Syndicale pour le Dialogue Social

 

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici