BEF : jour 2, les candidats composent dans le calme

0
2267

Lancé le 24 juin par le ministre de l’éducation nationale et de la promotion civique, Aboubakar Assidick Tchoroma, les épreuves du brevet d’enseignement fondamental (BEF) se déroulent sans incident après le deuxième jour des épreuves.

Un tour dans quelques centres d’examen de N’Djamena, ce matin 25 juin nous fait croire que partout où nous nous sommes rendus, les candidats et les surveillants parlent le même langage.

« Les sujets sont tous abordables. Celui qui a bien révisé ses leçons peut avoir son BEF sans problème », nous confie Kadidja Mahamat au centre de Gassi dans le 7ème arrondissement.

« Les élèves sont calment et composent très bien. Comme l’année n’a pas été perturbée par les grèves, cette année nous espérons avoir escompté même voir 100% », explique l’un des surveillants du centre d’Abena toujours dans le même arrondissement.

Au centre de Sabangali dans le 3ème arrondissement, malgré quelques retards observés dans la première journée, la 2ème journée rien n’a été signalé.

Il faut rappeler que la commune de N’Djamena compte 30 064 candidats dont 12 215 filles qui composent dans 62 centres d’examens. Les candidats arabophones sont au total 5 161.

Laisser un commentaire