Après quatre ans, les victimes du crime du régime de Hisseine Habré ne veulent plus attendre un autre 25 mars

0
125

Les victimes du crime du régime de Hissein Habré ont organisé un sit-in ce matin 23 avril 2019 devant leur siège au quartier Chagoua sur l’avenue Jacques Nadingar.

Très fatigues, visages crispés, assis même sur le sol, les victimes de HH n’entendent pas céder devant toute menace et intimidation.  Peut-on lire sur les banderoles et pancartes; « Nous n’avons plus besoin d’un autre 25 mars » ; « Etat tchadien doit respecter l’obligation de réparation » ; « orphelins de la DDS, enfants de la rue » ; « femmes veuves femme tout de même »…Un sit-in pour exprimer leur ras-bol devant le mutisme de l’Etat tchadien qui ne veut pas respecter et appliquer les décisions de sa propre justice.

Pour le président de l’AVCRHH, M. Clément Abaïfouta tant que l’Etat tchadien ne réagit pas et ne remet pas en prison les condamnés, le mouvement se répétera au tant de fois sur toute l’étendue du territoire national. « Ces gens sont condamnés, ils devront purger leur peine à Moussoro, curieusement, ils se retrouvent   ici », a-t-il dit.

Qu’est-ce qui vous  choque de plus ? Clément Abaïfouta de dire que « le procureur général, chargé de saisir les biens de ces gens, n’a même pas encore saisir une bicyclette ».

Après quatre ans, les victimes ne veulent plus attendre un autre 25 mars. « Il faut que le gouvernement tchadien nous trouve d’ici là de solutions », lancent-ils.

Ils sont déterminés dans leur mouvement même si cela va leur prendre du temps. « Nous allons continuer à rester comme ça, même si cela va nous prendre des mois ».

« Nous voulons rencontrer le président de la République, parce que c’est lui le premier magistrat de ce pays et en même victime comme nous. Nous ne pouvons pas comprendre que ce silence radio et ce mutisme dure jusqu’à quatre ans. C’est une insulte à la mémoire des victimes et nous n’allons pas accepter cela », souhaitent-ils.

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici