RDC : Deux politologues tchadiens confrontent leurs points de vue sur la victoire de Tshisekedi.

0
394

Les élections présidentielles en République Démocratique du Congo en fin décembre dernier donnant victoire à Félix Tshisekedi, font couler partout des salives. Après l’Union Africaine et la communauté internationale, ce sont les politologues tchadiens qui entrent en jeux. Oumar Abdou Abami et Ahmat Haroun Larry tous deux hommes des sciences politiques laissent entendre les mots.

Élu suites aux élections présidentielles du 30 décembre 2018 et investi le 24 janvier 2019, Félix Tshisekedi est le 5e président de la RDC depuis 1960. Sa victoire est le fruit de la toute première alternance politique en RDC et aussi dans l’Afrique centrale. Contestée par son adversaire Martin Fayulu, semant le doute au sein de l’union Africaine ainsi que la communauté internationale, cette victoire a créé une véritable tour de Babel dans le monde politique et intellectuel.       

Oumar Abdou Abami, un doctorant tchadien pense pour sa part que le président sortant M. Joseph Kabila « est dos au mur, raison pour laquelle, il a négocié discrètement avec Félix Tshisekedi pour ne pas qu’il soit trainé demain devant les tribunaux. Felix Tshisekedi, c’est un novice en politique. Il n’est pas comme Martin Fayulu. Donc c’est pourquoi, Kabila a manié tout ça pour que cela soit en ses avantages. Kabila veut toujours avoir la main mise sur l’appareil politique. Le dernier discours de Félix Tshisekedi disait : qu’à Joseph Kabila restera sénateur à vie. Tout ça, c’est pour lui garantir une sécurité et d’avoir aussi la possibilité de contrôler le gouvernement puisque, c’est son parti avec la coalition, a remporté les élections législatives et provinciales. Et là c’est son parti qui doit désigner le premier ministre, le président de l’assemblée nationale ainsi que le président du sénat. La partie de Tshisekedi n’aura pas une grosse part du gâteau » Pour le doctorant Abami, quoique Fayulu fasse et quoiqu’il dise, il reste toujours un candidat perdant même si ça fait mal, il doit assumer.

https://www.facebook.com/tachadcom/videos/631909413929492/

Toutefois, « C’est hallucinant de voir une union continentale prendre une décision après 48 heures, revenir sur sa décision. L’Union Africaine avait demandé à la cour constitutionnelle de ne pas confirmer ou publier jusqu’à ce que sa délégation vienne d’abord s’entretenir avec le gouvernement sur place. Sans oublier que la RD Congo ne doit pas violer ses propres lois, sa constitution » a-t-il amèrement regretté.

Le politologue Ahmat Haroun Larry, salue le courage de Kabila même s’il est poussé par tous les acteurs internationaux de penser à l’alternance « Il a fait le bon choix, parce qu’en cédant le pouvoir, il n’a pas cherché à truquer comme on a tendance à faire et il a réussi à organiser une élection dans ce contexte qu’on connait, c’est une chose à saluer. C’est la première alternance de la RDC et surtout de la sous-région. Après l’Angola la RDC a commencé aussi à faire. On attend aussi les autres. Parmi tous les acteurs c’est Tshisekedi qui vient de gagner. Il vient de réaliser le rêve de son père et c’est évident parce que à part Tshisekedi, par rapport à tout ce que les gens sont entrain de dire, c’est le premier parti le plus encré et enraciné en RDC. Il a gagné et on espère, si aujourd’hui on voit les gens bien que le champ Fayulu appelle à la manifestation ça ne marche pas ».

https://www.facebook.com/tachadcom/videos/360457291453327/

Pour Larry,MartinFayulu avec les autres, ce qui est choquant, ils étaient appelés en Europe pour former cette coalition et la France via le ministre des affaires étrangères le même jour de prononciation des élections est sorti pour dire qu’ils ne reconnaissent pas « c’est une atteinte grave à la souveraineté de la RDC et manque du respect pour le peuple africain parce qu’ils ont misé sur Fayulu, une fois rentré… Tshisekedi c’est la base, c’est la population qui l’a élu. Il faut remercier la population congolaise. Ils ont dit non, nous on ne peut pas accepter. Lui, il a cédé à la pression de son parti pour former cette coalition. Tshisekedi a gagné, ce qui est énervant encore l’Union Africaine qui doit respecter la déclaration de SADC, parce que SADC a reconnu cette élection dite transparente, mais l’UA a dit non, qu’il y’a des contestations, c’est ne pas clair ». De son intervention, Larry a pointé du doigt Paul Kagamé d’être à l’origine de tous les conflits en RDC pour assurer la survie de sa population.

« Il faudrait que les autres président de la sous-région prennent l’exemple de Kabila. C’est ne pas en s’accrochant au pouvoir que vous êtes meilleurs. Après un ou deux mandats, c’est mieux de céder le pouvoir. Notre espoir est que, Tshisekedi est populaire et aimé en RDC. Il va rassemblée les congolais. Et si aujourd’hui le camp Kabila, Tshisekedi et le camp Fayulu s’organisent pour l’intérêt de leur pays, la RDC va prendre sa place en Afrique et à travers le monde » a conseillé le politologue Larry.

Hier à l’investiture le nouveau président Tshisekedi a dit tout son « admiration » à son rival politique Fayulu qui était d’ailleurs au quartier en train de manifester son mécontentement.

Facebook Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici